masculins / #OLASM

La Chronique OL-ASM : Et Rachid marqua du droit…

Publié le 07 mai 2016 à 23:00 par CC

Il y a tous les mots que l’on peut lâcher en avant-match, tous les discours et les pronostics. Mais il y a surtout le terrain. Sa vérité et son histoire.

La « petite finale » entre l’OL et l’AS Monaco, celle pour la deuxième place derrière le PSG, a démarré comme une grande. Avec l’ambiance déjà d’une soirée de C1, celle que découvrira pour de « vraie » la saison prochaine le Parc OL. Avec un stade rempli à « rabord » et avec un public lyonnais chauffé à blanc et chantant à l’unisson pour porter son équipe vers la conquête de la deuxième place. Une ambiance des grands soirs qui n’aura pas le temps de retomber. Jamais.

Des quatre coins du stade avec un angle différent, tous ont vu Rachid Ghezzal démarqué côté droit. « Allez, Alex donne lui !». Et bien sûr qu’il l’a vu. Ensuite, il y a un contre favorable – on a compris que tout va réussir ce soir à l’OL - puis un moment de silence pour que l’explosion de joie soit encore plus intense. A cet instant, dans la chaussure droite de « Rachon », il y a du monde, quasiment les 56 696 spectateurs du Parc OL. Et le ballon file entre les jambes de Subasic… Alors, qui a dit que les gauchers n’avaient pas de pied droit ?

On jouait seulement la 3e minute… Il nous en restait encore 87 pour se délecter et savourer ce 10e et dernier match de la saison au Parc OL. Ce premier but a planté le décor de cette soirée qui sera à l’image des précédentes : Riche en buts et comme toujours quasiment à l’avantage de l’Olympique Lyonnais... 8e : piqué d’Alex ; 35e : tête gagnante de Mapou ; 36e : nouveau piqué de « Lacaz » pour son 20e but de la saison en L1. 4-0.

Que demande le peuple lyonnais ? Du « rab » svp ! Et ce sera pour la seconde période avec le doublé de Ma-pou Yan-ga M-Biwa – c’est la nouveau tube du Virage Nord -. . 5-1, score final ? mais non, Alex Lacazette ne va pas se priver d’inscrire le triplé . On vous avait dit que ce serait la fête. Il y a des soirs où l’on a envie de crier « Moi aussi, j’y étais ». Ce n’était qu’une petite finale pour la deuxième place de L1 mais de l’avis de tous, une grande soirée de football. Vivement la saison prochaine au Parc OL.

Supporters, MERCI !

Sur le même thème