masculins / Lens - OL

La conférence de presse d’Hubert Fournier

Publié le 15 janvier 2015 à 13:28 par RB

Milan Bisevac, Lindsay Rose le remplacera en défense centrale… Concentration sur soi plutôt que sur la première place… L’état du terrain à Amiens… Lacazette… les sujets du point presse de l’entraineur olympien…

POINT SANTE

« Avec les échéances à venir, on ne prendra pas de risques avec Milan Bisevac. Il ne sera pas dans le groupe pour affronter Lens. Lindsay Rose le remplacera. Il est là pour cela. Je pense qu’il a profité de ces derniers mois pour être à la hauteur après des débuts difficiles. Depuis ces débuts, il n’avait pas eu de fenêtres pour revenir. Il a travaillé avec assiduité à l’entrainement ; il a aussi joué quelque fois en CFA. Il a été confronté à une concurrence ardue. Je pense qu’il n’a pas perdu son temps. Et on peut penser que l’on va retrouver une autre Lindsay. Yassine Benzia est plutôt en avance sur son programme de reprise».

LE MATCH contre LENS

« C’est un match à gagner comme tous les autres. Cette équipe lensois va vouloir montrer un autre visage que pendant les premières soixante minutes de son match de Coupe de France. Elle est surtout en manque de points. Elle ne lâchera rien ».

L’ETAT du TERRAIN

« Oui, il m’inquiète. C’est aussi déplorable pour l’image du football professionnel français. J’aimerais que l’on évolue sur un terrain à la hauteur du championnat de L1. Je n’ai pas l’impression que la Ligue tienne compte de cela. Des solutions pour y remédier ? Pourquoi ne pas enlever des points… Pourquoi ne pas impacter les versements des droits TV… ».

LA PLACE de LEADER

« Cette semaine, nous n’avons pas parlé de cette première place. On se concentre sur le comment nous y sommes arrivés et comment nous pouvons continuer dans cette dynamique. Soyons conscient que nous devons nous focaliser sur notre niveau de performances individuelles et collectives. Personne ne parle ouvertement du titre. Ce serait mal venu si loin de l’échéance. Oui, nous avons quatre points d’avance sur le PSG, et cela est valorisant. Mais restons concentré sur nous avant de regarder les autres. Nous pouvons par exemple encore progresser. Le seul objectif ? Battre Lens ».

LACAZETTE et L’OL

« C’est collectif. Alex tire la quintessence de ses partenaires et apporte au groupe son potentiel et son talent. On gère Alex comme tout le monde. On l’encourage dans son évolution de joueur, d’homme comme le faisait la saison dernière Rémi Garde. J’ai repris le flambeau. Qu’il suscite des intérêts de la part des grands clubs, c’est logique. On sera content à la fin du mercato (sourire). Peut-on le comparer à Sonny Anderson ? Il n’a pas encore la même influence, parce que quand Sonny est arrivé à l’OL, il était déjà un joueur mature. Mais ce que fait déjà Alex est remarquable. Dans le jeu, il y a des similitudes avec Sonny dans la faculté à bien se déplacer, à être intégré au jeu de l’équipe. Alex, au regard de son gabarit, n’est pas un joueur de duels comme pouvait l’être par exemple Bafé (Gomis). Il est plus focalisé sur la recherche des espaces. Son avenir ? Il est très attaché au club, il est intelligent. Ensuite, il y a plein de paramètres qui vont entrer en jeu. La saison prochaine sera importante pour le club et pour lui. Il faudra qu’il réfléchisse… Le comparer en termes de valeur à Gareth Bale ? Je ne sais pas. En revanche, c’est l’un des meilleurs attaquants européens et cela a un prix quand on voit par exemple celui payé par Manchester City pour s’attacher les services de Bony (37M Euros)… »

MERCATO

« On espère d’abord ne pas perdre de joueur. Maxwell Cornet ? Il n’y a rien d’officiel pour l’instant et c’est plus pour le moyen et long terme. Gaël Danic ? Je comprends à son âge qu’il soit frustré de ne pas jouer. S’il a une possibilité de s’exprimer plus ailleurs, on serait ouvert ».

Sur le même thème