masculins / Reims - OL

La conférence de presse d’Hubert Fournier

Publié le 24 avril 2015 à 11:24 par JD

Le coach lyonnais était ce matin en conférence de presse pour parler du match face à Reims, mais aussi de son retour à Auguste Delaune.

...

Le point santé

Il y a les blessés de longue date qui sont toujours aux soins, et Yohann est en recherche de sensation avec le ballon…vu comme c’est parti, s’il n’y a pas de rechute, il devrait pouvoir postuler pour la fin de championnat.

...

Le sentiment qui vous habite avec ce retour à Reims ?
C’est que du plaisir, j’ai passé 5 très bonnes années là-bas…on a vécu 2 montées avec de belles émotions dans ce stade. Je vais recroiser des personnes avec qui j’ai aimé travailler…

Dans quel état d’esprit vont être les Rémois avant le match?
Ils vont être dans la peau de quelqu’un qui veut renverser une des meilleures équipes du championnat, et ils en sont capables… on l’a fait les années précédentes quand j’étais coach et vu que 90% de l’effectif est encore là… Surtout que leur victoire contre Bastia leur a fait du bien après une mauvaise période, ça va les libérer.


"On croit en nos chances, surtout si on est capable de réitérer le niveau de jeu affiché lors du derby"


Éprouvez-vous du scepticisme vis a vis du titre vu que Paris à un match en moins ?
Non, on croit en nos chances, surtout si on est capable de réitérer le niveau de jeu affiché lors du derby... On doit s’appuyer sur ce match, notamment dans l’intensité mise en place, même en infériorité numérique. On doit tendre à continuer sur ce rythme.

Est-ce un confort que la deuxième place soit actée ?
Ce n’est pas tout à fait officiel encore, à nous de nous l’assurer le plus vite possible. C’est l’occasion ce week-end d’être un peu plus sûr de l’obtenir tout en gardant la possibilité de gagner le titre.

Avec la suspension de Rose ce week-end, la stabilité de la charnière vous a-t-elle fait défaut cette saison ?
C’est une difficulté complémentaire. Comme en attaque, les affinités sont importantes en défense. Au début de saison avec Milan on avait de la continuité dans la performance et une certaine stabilité de la charnière... Mais depuis on a souvent été contraint de changer et c’est embêtant effectivement.

Pensez-vous avoir une responsabilité dans l’éclosion de votre trio d’attaque ? ?
Il faut saluer le travail des formateurs. C’est eux, en premier lieu, qui ont donné les bons ingrédients aux joueurs pour devenir de bons professionnels… Après c’est à nous le staff pro de les mettre dans les bonnes dispositions  et de construire une bonne équipe autour pour les faire briller.

En termes de pression, le fait que l’équipe soit jeune est-il un facteur important dans cette fin de saison?
Ça fait partie des contraintes à assumer pour être champion,  mais ça peut être une force, la jeunesse est insouciante, ça peut jouer en notre faveur.

Quelle a été ta plus grande découverte en tant que coach cette année ?
L’aspect médiatique… le rayonnement qu’a le club dans la presse, toutes les rumeurs qui peuvent entourer le club… mais je savais en venant à Lyon que l’exposition du club n’était pas la même qu’à Reims.

Comment jugez-vous l’évolution de Nabil Fekir et sa marge de progression ?
Il n’a qu’une 30ène de match en Ligue 1 dans les jambes, c’est quasi obligatoire qu’il progresse encore... mais il brille déjà beaucoup !  Il a eu des éclats qui ne sont pas passés inaperçus… mais c’est sûr qu’il a encore une marge de progression.

Quelles sont les qualités que vous aimez chez Clinton N’jie ?
J’aime sa vitesse et sa générosité, sa capacité à répéter les gros efforts…mais il peut encore progresser  dans ses contrôles, notamment ses premières prises de balle… il est très à l’écoute et travailleur, c’est grâce à ça qu’il s’est imposé dans le groupe.

Sur le même thème