masculins / Sochaux - OL J-2

La conférence de presse d'Alain Perrin

Publié le 27 août 2007 à 21:37 par BV

Alain Perrin revient sur le succès de l'OL face à Saint-Etienne lors du derby (1 - 0). L'entraîneur lyonnais évoque également le prochain déplacement à Sochaux, mercredi. Une rencontre à laquelle ni Cleber Anderson, ni Patrick Müller, tous deux blessés, ne pourront participer.

On vous imagine satisfait du succès face à Saint-Etienne…
On peut parler de satisfaction compte tenu du résultat qui est mérité et de l’engagement. La confiance viendra après. On a perdu des points à l’extérieur ; on a un déficit par rapport à notre tableau de marche. Il nous manque des points qu’il faudra récupérer en s’imposant à l’extérieur.

Les victoires à l’extérieur deviennent-elles des nécessités pour avancer ?
Il n’y a pas d’obligation car on a encore tout une saison devant nous ; mais il faut avoir l’ambition d’affirmer notre statut. Parce que c’est à l’extérieur que s’obtiennent les places du haut du classement.

Sur quoi allez-vous vous appuyer pour ramener un bon résultat de Sochaux ?
Il faut être dans la continuité de ce que l’on a montré à Saint-Etienne avec les mêmes valeurs morales dans l’animation et le travail collectif. La confiance emmagasinée permettra aux joueurs de se lâcher. On a besoin de confirmer notre redressement à l’extérieur. Il faut également gérer les efforts car le match contre Le Mans arrivera très vite.

Sochaux est une équipe que vous connaissez bien…
Ce sera sympa mais j’aurais aimé revenir contre une équipe moins en difficulté. Même si je connais quelques joueurs, il y a pas mal d’inconnues. Sochaux est mal en point. On s’attend donc à retrouver en face de nous une équipe que l’on déjà battue lors du Trophée des Champions, très motivée, avec un esprit revanchard. Les Sochaliens auront envie de nous bousculer. Contre nous, ils vont vouloir faire un gros match. Il faudra être présents mentalement si on veut revenir avec la victoire. Notre succès lors du Trophée des Champions nous servira partiellement de repère. C’était avant le début de la saison. Le poids des premiers matchs joue. Pour l’instant on est en période de convalescence. On doit monter en puissance.

Cleber Anderson sera-t-il dans le groupe ?
Non. Il a ressenti une petite douleur au mollet qui s’estompe. Le problème est que, quand on ne connait pas un joueur, il faut faire des investigations plus poussées pour éviter de le blesser. Pour l’instant, cela évolue favorablement mais on veut être sûrs de pouvoir le remettre au travail. Cette blessure le condamne pour les matchs à Sochaux et contre Le Mans.

Où en est Patrick Müller ?
Il y a beaucoup d’incertitudes sur sa date de reprise car il s’est fait mal à nouveau. On espère récupérer tout le monde après la trêve internationale. Pour le match contre Sochaux, la seule incertitude concerne Juninho qui a ressenti une petite douleur derrière la cuisse. On prendra une décision demain.

Où en est le recrutement lyonnais et quel type de joueur souhaitez vous recruter ?
Un joueur offensif. Qu’il évolue sur le coté gauche ou dans l’axe, on fera avec. On a besoin d’un joueur offensif supplémentaire. Au départ, son profil était axial pour jouer en 4 – 4 – 2, compte tenu de la blessure de Fred et de la nécessité de pouvoir faire des rotations dans ce secteur offensif. De plus, le poste de milieu offensif gaucher, ou jouant coté gauche, n’est pas doublé. On n’a qu’Hatem (Ben Arfa) dans ce secteur là. On s’était mis sur un certain nombre de pistes que l’on n’a pas réussi à faire pour différentes raisons. Economiques, parce que les joueurs étaient trop chers ; sportives, parce que leurs clubs ne voulaient pas les lâcher. Il y a donc une grande nécessité de développer notre cellule de recrutement, afin que Rémi Garde ne soit pas seul et parce que c’est l’avenir de tous les clubs pour élargir notre base de recrutement.

Rémy Vercoutre semble avoir trouvé ses marques.
Rémy est en fin de contrat. Il joue sa carrière sur les prochaines semaines. Il a beaucoup de pression. Il n’a pas eu beaucoup de matchs de préparation. Il avait donc besoin de temps de jeu pour pouvoir retrouver ses marques dans la compétition. Il avait déjà effectué des arrêts décisifs à Lorient. C’est conforme à une logique de match. A noter que Frédéric Roux sera dans le groupe pour Sochaux.