masculins / OL - Lille J-2

La conférence de presse d'Alain Perrin

Publié le 21 septembre 2007 à 14:53 par R.B

Alain Perrin a répondu aux différents médias après l’entraînement du jour. Pas question de catastrophisme…

Alain, le groupe est-il atteint après la défaite à Barcelone ?
«Pour moi, il ne l’est pas. Il n’y a pas de problème mental. Le discours du staff est important après ce genre de résultat. Il a fait une analyse positive de la rencontre en Espagne. Pas pour le plaisir d’être positif. Il y a eu tout simplement plein de choses positives dans ce match. Nous avons analysé avec le recul nécessaire ; sereinement. A Metz, nous avons gagné largement, mais tout n’avait pas été parfait. On travaille ; on est concentré ; on est tourné vers des objectifs de progression ».

Y-a-t-il une exigence plus forte de résultat contre Lille ?
« Nous sommes à domicile. Nous voulons prendre les 3 points. Il n’y a pas une exigence plus forte que ces 3 points. Que je sache, nous ne pouvons pas en prendre 6 ! Je ne vois pas comment nous pouvons être plus motivés que cet objectif ».

Un mot sur Lille ?
« C’est une équipe très difficile à jouer. Elle est très bien en place défensivement ; elle joue le contre. Physiquement, elle est bien préparée. Elle est mieux à l’extérieur qu’à domicile ; elle a très souvent ouvert le score. Il faudra être vigilant. Nous sommes obligés de faire le jeu, mais en faisant attention. Il faut avoir des sécurités. L’importance des débuts de rencontre ? Ils sont toujours importants».

Pensez-vous apporter des changements ?
«Cela fait partie de ma réflexion, notamment, après une grosse débauche d’énergie comme ce fut le cas à Barcelone. Cleber Anderson ? Il postule à une place de titulaire. Il lui faut du temps de jeu. C’est peut-être le bon moment. Il est en très net progrès physique. Le temps de jeu va le faire encore progresser. Je ne vois pas l’intérêt de le faire débuter sur le banc. Soit il jouera avec la CFA ; soit il débutera avec nous. Bodmer en milieu de terrain ? C’est aussi une option. Kader Keita ? Le faire débuter contre Lille, son ancien en club qui plus est, fait aussi partie de ma réflexion. Tout le monde sait qu’il n’a pas été à la hauteur de ses qualités depuis qu’il est arrivé à l’OL. Mais, il faut de la patience. Son arrivée est aussi synonyme de changements dans sa vie. On le connaît, il est imprévisible. Il faut simplement qu’il retrouve ses marques. J’ai discuté plusieurs fois avec lui pour le rassurer. A l’OL, c’est un contexte différent pour lui. Et il a un statut à défendre ».

Alain Perrin a aussi lâché quelques petites phrases sur le quotidien… allant de Juninho qui a quitté la séance vidéo «je ne vais pas l’attacher s’il ne veut pas rester, si cela le gonfle… de toute façon, c’est toujours pareil de partout, le staff avale des couleuvres», aux superstitions, aux traditions «moi, je ne suis pas un fan des mises au vert systématiques. Mais vous savez, il y a au club des traditions, des superstitions à respecter… ».
Sur le même thème