masculins / Conférence de presse

La conférence de presse de Bruno Genesio

Publié le 23 mars 2016 à 15:20 par SC

Le coach lyonnais était présent en salle de presse en cette semaine de trêve internationale.

Point santé

« Il y avait tout le monde sauf Sergi Darder qui est malade. Nabil Fekir et Mathieu Valbuena ont repris avec le groupe. Tout le monde est opérationnel. »

Une semaine sans les internationaux

« On travaille de la même façon. Toujours des périodes compliquées car il n’y a pas de match. Il faut maintenir un niveau d’exigence, ce qui n’est pas facile. Il faut se préparer au mieux. »

Un groupe complet et étoffé

« Il y a beaucoup de choix à faire. C’est le lot des équipes engagées dans plusieurs compétitions. Il faut avoir de la qualité et de la quantité. Il y aura des compositions plus compliquées à faire lorsqu’il y a plus de blessés ou de suspendus. Ça fait partie de mon rôle. Je fais déjà des déçus. Il y en a toujours dans ce métier. L’important, c’est qu’il n’y ait pas d’états d’âme. Les remplaçants ont été décisifs lorsque je fais appel à eux, donc c’est bien. Faire des choix, c’est ce qu’il y a de plus difficile. On aura besoin de tout le monde… Concernant Henri Bedimo, c’était un choix sportif. Je préférais avoir un défenseur central en plus sur le banc qu’un latéral gauche. »

La forme de Nabil Fekir

« Techniquement, je le trouve prêt. Il fait les mêmes choses qu’il était capable de faire avant la blessure. Il y a toujours de l’appréhension. Ça va partir petit à petit. On verra comment il sera avant Montpellier et si on peut l’intégrer au groupe. Je ne souhaite pas qu’il passe par la case CFA. Je vais en discuter avec lui. Je ne vois pas trop l’intérêt qu’il fasse une mi-temps. Si ça peut le rassurer, il aura un peu de temps de jeu avec la CFA. Il est hors de question qu’il joue à Lorient sur un synthétique. »

A la recherche de points à l’extérieur

« Etant donné la victoire de Monaco à Paris, il va falloir faire des résultats à l’extérieur pour que le match contre Monaco devienne décisif. Ça va se jouer jusqu’au bout. On n’est pas seuls dans cette course. Il faut qu’on prenne plus de points à l’extérieur, c’est sûr. »

Les internationaux non-retenus

« Il va se passer beaucoup de choses d’ici l’Euro. Il faut qu’ils continuent à être performants avec le club. La prochaine liste sera juste avant la dernière journée. Il y aura de la motivation. J’aurais un échange individuel avec eux pour leur dire ce que je souhaite d’eux. On a vu samedi contre Nantes qu’il n’y avait aucun souci. Je suis confiant pour la suite. Je n’ai pas vu de changements au quotidien. Il y a une part de déception mais ce sont des professionnels, des compétiteurs. Ils se concentrent sur les objectifs du club. L’équipe de France est un aboutissement pour eux mais ils ne sont pas obnubilés par ça. »

La victoire de Monaco à Paris

« Paris a fait son match. Le tournant, c’est le but refusé au PSG au bout de 5 minutes. Pleurnicher sur l’arbitrage, ça peut servir des fois. Jardim avait beaucoup pleuré à ce sujet. Je vais peut-être utiliser la même méthode pour voir si ça marche. On espérait tous un faux-pas de Monaco. Mais s’ils ont gagné, c’est qu’ils ont mérité. Je n’ai jamais parlé de l’arbitrage après les matchs. Ce but refusé pèse lourd. Ca change beaucoup de choses. »

Gaëtan Perrin

« Je suis très content pour lui. Il le mérite. C’est une belle histoire pour lui. Il travaille beaucoup. Il a des moments pas faciles. Il va devoir gérer tout ce qui lui tombe dessus mais il est suffisamment équilibré pour le faire. Je vais lui parler pour lui dire qu’il doit continuer à travailler. »

Christophe Jallet

« Je me dois d'être le plus juste possible dans mes décisions. J'ai aucun souci avec lui. Ma décision a été acceptée et n'est pas irréversible. C'est un joueur et un homme que j'apprécie beaucoup. J'espère que sa sélection va lui donner une force supplémentaire. »

Les propos d’Hubert Fournier

« Je suis très content qu'il ne m'en veuille pas. Il n’y avait pas de raison. Les responsabilités sont partagées. On n’a pas été suffisamment rigoureux pour renverser la tendance. Il ne faut pas dire qu’Hubert Fournier était le seul responsable. »

Les attentats en Belgique

« On en a parlé dans le staff. Ce sont des choses choquantes, qui nous effraient. J’espère que le match du Portugal en Belgique n’aura pas lieu. On est tous touchés par ces événements. On est obligés de faire confiance aux gens responsables de la sécurité. Jouer est la meilleure réponse. Si on ne le faisait pas, ça serait leur donner raison. On est obligés d’y penser quand on fréquente un stade, un aéroport, un centre commercial. »