masculins / Tignes 2009

La conférence de presse de Claude Puel

Publié le 10 juillet 2009 à 15:00 par BV

A la veille du départ de Tignes pour Albertville où les Lyonnais disputeront un match amical face à Nice, Claude Puel s'est exprimé devant la presse.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur Lisandro Lopez ?
C’est un joueur que nous ciblions depuis un moment. C’est une bonne chose qu’il nous rejoigne. C’est un très bon joueur, avec beaucoup de maturité qui a déjà évolué à un très haut niveau. C’est exactement le genre de joueur que nous ciblons pour renforcer le groupe. C’était bien d’initier notre recrutement, il faudra que nous soyons en capacité de le continuer, même si on sait que ce ne sera pas évident. Cette arrivée, ainsi que les efforts faits en termes contractuels démontrent les ambitions de l’OL. Lisandro Lopez ne sera pas à Albertville, il va avoir un programme de préparation particulier. Avec lui, on ira graduellement.

Quelles sont vos priorités de recrutement ?
Les joueurs du secteur offensif. Il nous manque un autre attaquant.

Celui-ci pourrait-il être André-Pierre Gignac ?
Entre autre. C’est un joueur très intéressant. Mais il y a pas mal de joueurs ciblés qui sont bons, voire très bons et qui ont envie de venir à Lyon. Gignac a manifesté son intérêt de venir à l’OL, on a fait une proposition au Téfécé. Maintenant, la balle est dans le camp de Toulouse.

Où en sont les négociations avec Nice, concernant Loïc Rémy et Anthony Mounier ?
Comme dans toute négociation, il faut que les trois parties soient d’accord pour qu’il y ait un accord. On en est là. On verra donc plus tard.

Que pensez-vous du recrutement de l’OM ?
C’est parti vite et fort. Comme Bordeaux, ils ont beaucoup d’attaquants avec tous les profils possibles. Ces deux équipes étaient dès le début de la saison déjà costaudes sur le plan offensif, elles recrutent donc derrière, ce qui n’est pas notre cas. Or, c’est toujours plus facile de recruter des milieux ou des défenseurs, surtout par rapport aux profils et à la qualité que l’on recherche.

[IMG43384#R]Qu’attendez-vous de la rencontre amicale de demain face à Nice ?
Un match qui clôture un stage aussi intensif avec autant de travail foncier sert juste à prendre des repères parce qu’on n’a pas fait beaucoup de jeu construit. On ne peut pas tirer beaucoup d’enseignements de ce genre de match. On va essayer de conserver notre maîtrise technique et collective, de rester lucides, cohérents et structurés malgré la fatigue. En cours de saison, on connaitra d’autres rencontres comme celle-là où on sera fatigués et il faudra malgré tout être capables d’avoir un bon rendement. Je pars du principe que, lorsqu’on est fatigués cela ne doit pas se voir. C’est donc une bonne répétition.

Comment s’est passé le stage ?
La préparation débute très bien avec beaucoup de réceptivité et une bonne ambiance de travail. Le groupe vit très bien, les joueurs sont déterminés, heureux d’être ensemble. Le groupe est plus frais psychologiquement que l’année dernière, plus prêt à en découdre. Le fait d’avoir perdu le titre la saison dernière a émoustillé, c’est une très bonne chose. Certains joueurs, qui sont arrivés l’année dernière veulent être titrés. Le groupe a gagné en assurance et en maturité. Même si on a perdu des éléments clés, on a progressé, on se sent plus costauds.

Cris dit que vous avez changé…
Il y a eu une nouvelle approche, de nouvelles ambitions. Les compteurs ont été remis à zéro. Tout le monde a adopté le bon profil psychologique car tout le monde a faim. C’était peut-être moins le cas la saison dernière. Le groupe a également appris a à me connaitre. C’est donc un tout.

Que comptez-vous faire du groupe Pro 2 ?
C’est quelque chose de positif pour tout le monde. Ce sont de très jeunes joueurs. Dans le football actuel, les joueurs signent des contrats très jeunes mais il ne faut pas brûler les étapes et continuer à les former. Je veux que cela serve de vases communicants, on peut faire appel à eux à tout moment. C’est un système très bénéfique que j’avais déjà mis en place à Lille.
Sur le même thème