masculins / OL - Bayern J-1

La conférence de presse de Claude Puel

Publié le 26 avril 2010 à 18:22 par AG

Le coach olympien a répondu aux journalistes à la veille de la demi-finale retour face au Bayern Munich.

La mise au vert a été un peu différente des autres ?
Oui elle a été un peu plus longue que d’habitude. Comme avant le match face au Real Madrid on passé trois jours ensemble loin des turpitudes et de la ville. C’était très bien, très nature et très intéressant.

C’est la 7e demi-finale du Bayer, la première pour l’OL. Le déficit d’expérience peut-il compter ?
Je n’espère pas. On a eu ce déficit lors de la première manche. La situation de ce match retour nous convient mieux. Mon groupe aime aller chercher un résultat dans la difficulté.

Vous devez marquer et ne pas encaisser de but. Comment allez-vous trouver l’équilibre ?
Pour moi on doit gagner par deux buts d’écart donc on se doit d’être costaud dans tous les domaines. On doit être entreprenant mais aussi éviter de subir des contres. On a déjà été en difficulté en coupe d Europe mais on a toujours répondu présents. Je sais qu’on sera entreprenant demain.

Avez-vous prévu une liste de tireurs au cas où la qualification se jouerait au bout du bout ?
Non on n’a pas étudié ce cas de figure même si c’est vrai que ça peut arriver. On n’a pas de liste de tireurs. Je ne pense pas que ça se terminera aux penaltys.



On parle beaucoup de Robben mais quant-est-il de Lisandro ?
Lisandro est un joueur important comme peut l’être Robben mais ils n’ont pas les mêmes caractéristiques. Licha a besoin de ballons pour s’exprimer. C’est toute l’équipe qui doit répondre présents. Quand l’équipe répond présent, les grands joueurs sortent toujours du lot.

Van Buyten et Demichelis ne se sont pas entraînés. A quoi vous attendez-vous concernant la défense du Bayern ?
On se prépare de notre coté et on ne regarde pas trop l’équipe d’en face. On sait que s’ils ont des blessés d’autres joueurs prendront leur place et seront performants.  On verra bien quelle équipe alignera le Bayern. A nous de jouer notre jeu, pas comme au match aller.

Dans quelle mesure les supporters peuvent-ils vous aider ?
Une demi-finale est quelque chose de particulier. On a vu ce que les Munichois ont fait à l’aller. Les joueurs avaient rarement vu une aussi grosse ambiance. Le 12ème homme n’est pas un vain mot. Il est important de sentir une grosse ambiance. Le soutien du public va être très très important.

Etes-vous impatient d’être à demain soir ?
On a envie de jouer comme les joueurs, le staff, les dirigeants, le public. On a envie de disputer ce match mais surtout d’être bien concentré sur le terrain. Il faudra faire abstraction du contexte et être bien dans le match. Le Bayern est confiant et c’est tant mieux. Ils ont raison d’être confiant ils ont dominé le match aller. Laissons-les avec leur confiance.

Photos

L'entrainement des Lyonnais

8 photos

Sur le même thème