masculins / Bordeaux - OL J-1

La conférence de presse de Gérard Houllier et le groupe

Publié le 19 août 2006 à 16:05 par R.B

La conférence de presse d’avant huis clos de Gérard Houllier a forcément abordé le sujet du départ du Malien Diarra. Quant au match de Bordeaux, l’entraîneur lyonnais a été très clair : « nous y allons pour gagner »

Entre le moment où Gérard Houllier est entré en salle de presse et le moment où il en est sorti, Mahamadou Diarra était arrivé au centre d’entraînement qu’il quittera vers 14h 45 après avoir vidé son vestiaire en disant de loin que son transfert au Real était fait à 70%.

Gérard Houllier, parlez nous du départ de Diarra ?
«Il ne sera pas du voyage à Bordeaux et à priori, il ne fait plus partie de l’effectif lyonnais. Les 2 clubs ont trouvé apparemment un accord ; il reste désormais au joueur et au club espagnol à s’entendre sur les termes du contrat. J’avais vu « Djila » seul dans mon bureau vendredi. Après une fois que j’ai compris, j’ai compris ; je passe à autre chose. Ma priorité c’est Bordeaux. On verra la suite à partir de lundi. J’ai envie de dire que Mahamadou ne doit pas oublier ce qu’il doit au club, à ses partenaires. Il y avait son talent certes, mais pas que cela. Et c’est lui qui nous lâche et non l’inverse. Suis-je déçu ? Oui. Mais la déception fait partie de notre métier. Si j’avais su qu’il allait nous quitter, je me serais organisé avant ».

Est-ce-que vous lui en voulez ?
« Non. Mais j’ai préféré ce qui s’est passé la saison dernière avec Essien. Lui, il faisait la gueule… il ne souriait pas. Mickaël n’a pas triché et les propositions de Chelsea ont été successives ce qui n’a pas été le cas du Real dont nous avons reçu la première le 14 août dernier. Je regrette de l’avoir fait jouer contre Toulouse et en plus je voulais le sortir avant la fin de la rencontre… car ne je ne le sentais pas trop dans le match. D’ailleurs sur le but toulousain il se retrouve au départ en position d’avant centre….»

Revenons à ce match de Bordeaux ?
« L’équipe a un formidable challenge à relever. C’est un match excitant, intéressant et pour une fois, nous ne sommes pas dans la peau d’un favori. En raison de l’équipe bordelaise et de ce qui se passe chez nous actuellement. Bordeaux a gagné ses 2 rencontres, n’a pas pris de but. Quand vous ne prenez pas de but, vous avez plus de chances de l’emporter ensuite. Micoud ? C’est un bon joueur avec de l’expérience. Mais je n’ai pas pour habitude de regarder chez les autres ; je regarde d’abord chez moi. Nous avons 2 déplacements intéressants. Allons-y. Il faut foncer. Pas question de se chercher des excuses. A Bordeaux, je veux gagner. Je ne pense pas à la possibilité de me retrouver à 5 points des Girondins. Ils peuvent eux, en revanche, se retrouver à un point de nous. Ce match… cela va être quelque chose. Un match musclé, d’hommes ! Ils n’ont pas que des rêveurs derrière… nous non plus d’ailleurs. Ce sera un match du niveau Champions League. L’arbitrage sera important et je suis content de la désignation de Monsieur Bré ; il avait arbitré le match à Gerland la saison dernière ».

Comment se porte l’ensemble des Mondialistes ?
« Cela vient petit à petit. Il y a des signes encourageants. Les plus en retard sont ceux qui n’ont pas beaucoup joué en Coupe du Monde sauf pour Coupet. Je vais aussi tenir compte de la journée internationale ».

Un mot sur Sidney Govou ?
«S’il ne part pas, je suis le premier preneur ; je lui ai dit. Je compte sur lui en sachant qu’il est sur la même ligne de départ que les autres ».

Le groupe de l'OL:
19 joueurs: Coupet, Vercoutre - Clerc, Abidal, Réveillère, Berthod, Cacapa, Squillaci, Cris, Muller, Pedretti, Juninho, Tiago, Källström, Toulalan, Fred, Malouda, Benzema, Wiltord.

Le groupe de Bordeaux

Ramé, Valverde - Henrique, Jemmali, Jurietti, Marange, Planus, Alonso, Ducasse, Faubert, Francia, Lavie, Mavuba, Micoud, Chamakh, Darcheville, Laslandes, Perea.
Sur le même thème