masculins / Viktoria - OL

La conférence de presse de l’OL

Publié le 19 mars 2014 à 17:50 par RB

Rémi Garde était accompagné du jeune Corentin Tolisso pour le point presse des Olympiens au stade du Viktoria Plzen…

Corentin Tolisso

 Imaginais-tu en juillet être là ?
« Je ne le pensais pas. Je savais que je pouvais intégrer le groupe pro si je travaillais bien…. Je suis content par rapport à ce que je voulais faire… mais je croyais que je jouerai avec le groupe CFA. Je suis content d’être là aujourd’hui. Le monde pro ? C’est physiquement différent. Le niveau technique est supérieur à celui de la CFA. Il ne faut pas avoir peur. A l’OL, il y a un groupe de grande qualité. On est bien formé à l’OL pour intégrer ce groupe. J’ai été formé en tant que milieu. Après, il faut s’adapter à tous les postes. Après, j’aime ce poste de milieu, aller de l’avant, marquer, faire des passes. Je dois continuer de travailler…»

De quoi faudra-t-il se méfier jeudi soir ?
C’est une équipe qui commence fort. Il faudra être concentré et ne pas prendre de but d’entrée. Répondre présent physiquement, tactiquement, techniquement… Rien n’est joué. On va se battre pour se qualifier en ¼ de finale »

N’est-ce pas tentant de regarder vers les ¼ et au-delà ?
« Non, Il ne faut pas se laisser tenter… Tout peut arriver dans le football… Pas question de sous-estimer cette équipe… On se méfie ».

Est-ce particulier la coupe d’Europe ?
« C’est formidable de jouer cette compétition à mon âge. Aller en ¼, ce serait encore plus significatif ».

Rémi Garde

 Le point santé ?
« Steed Malbranque est dans le groupe. C’est rassurant. Samuel Umtiti est arrêté pour 4 semaines environ. Gueïda Fofana est arrêté pour 4 à 6 semaines (rupture partielle du long adducteur) et Clément Grenier est toujours sous traitement. Il a une période de repos. Les délais ne sont pas connus pour son retour ».

Les ambitions peuvent-elles être élevées et avez-vous des craintes ?
« On est à la mi-temps d’un match que l’on mène largement. Prenons cette équipe au séreux avant d’envisager quoi que ce soit. On est concentrés sur le match de jeudi… Une élimination serait une déconvenue terrible. On est dans une position favorable et on reste ambitieux. J’ai confiance dans mon équipe pour qu’elle ait compris le message et pour qu’elle finisse le travail commencé. Je crains surtout la réaction d’orgueil de Plzen qui n’aura rien à perdre, mais pas une décompression de mes joueurs. J’attends qu’ils se comportent comme ces derniers temps pour obtenir une belle qualification. Je sais que cette seconde manche sera disputée face à une équipe de caractère. Soyons à notre niveau du match aller».


Avez-vous digéré la défaite face à l’AS Monaco ?

« Cela a été difficile. J’avais appris avec Gérard Houiller que lorsque c’est sifflé, on ne peut plus rien faire…On a été privés de un, voire trois points. On a changé de compétitions… Ce n’est plus la peine de s’appesantir… ».

Comment compenser l’absence de Fofana ?
« C’est un coup dur pour l’équipe et pour Gueïda. Il y a des joueurs qui ont pointé le bout de leur nez dans ce secteur de jeu comme Arnold Mvuemba, Corentin Tolisso, Steed Malbranque, Jordan Ferri… Il faudra faire avec son absence ».

Allez-vous donner du repos à certains cadres ?
« J’attends de voir l’entrainement de ce jour. Il n’est pas impossible que cela puisse se produire en fonction de certains indices ».

L’objectif est-ce d’abord de ne pas encaisser de but ?
« Il faut faire abstraction de la première manche. On cherchera à poser des problèmes à l’adversaire, à marquer tout en essayant d’être hermétique ».

 


Sur le même thème