masculins / OL - Liverpool J-1

La conférence de presse de l'OL

Publié le 03 novembre 2009 à 17:56 par AT

Kim Källström et Claude Puel ont répondu aux journalistes à 24 heures du match OL-Liverpool.

Kim Källström

Est-ce que ce match gagné à Saint-Etienne est tombé à pic ?
C’est sûr que l’on restait sur 2 défaites en championnat avant d’aller à Sté, et c’était très important de gagner. On a une grosse semaine, et débuter par une victoire dans le derby, récupérer quelques points perdus, ça fait du bien. Ça nous met en route.

Malgré la victoire à Liverpool, demain est un match important, notamment pour la qualification. Est-ce un match clé ?
Oui, je pense que c’est très important d’être capable d’assurer sa qualification dès la 4ème journée. Mais notre objectif est de gagner le match. On va se préparer comme d’habitude et jouer la victoire. Après on verra. Dans nos têtes il y a une chose : la victoire. Même si un match nul peut nous assurer la qualification, seule la victoire compte.

Liverpool va jouer son avenir, ce sera différent du match aller ?
Non je ne crois pas. Ils ont dos au mur, mais ils vont essayer de faire leur jeu comme à Anfield road. Nous devrons faire le même match, être costaud défensivement, garder le ballon et attaquer. Eux vont chercher à s’appuyer sur leurs fondamentaux. Ce sont de grands joueurs, ils savent jouer avec la pression. Ce sera un adversaire dur à battre, mais je n’attends pas un Liverpool différent.

Il y a des absents et des incertains à Liverpool, est-ce que ça change votre approche du match ?
Non pas du tout. Leurs blessés, c’est leur problème, nous on s’occupe de nous. On récupère des joueurs, c’est bien pour la suite, mais leurs absents pour nous ça ne change rien.

En football, Liverpool, c’est un nom. Vous y pensez ?
C’est sûr que ça fait rêver. Quand j’étais petit, je suis Suédois, le foot anglais était le championnat étranger le plus connu. Le maillot rouge, Anfield Road, c’est très beau ! Mais quand on rentre sur le terrain, si on pense à ça, ce sera difficile ! On ne doit pas y penser, on a déjà joué de grandes équipes.

Torres est le danger numéro 1 ?
C’est un des meilleurs attaquants au monde. C’est un joueur complet, il a tout. C’est peut être leur meilleur joueur. Il faudra faire attention, mais ne pas se focaliser sur lui non plus, juste défendre comme il faut. J’ai déjà joué contre lui en sélection, il est très fort, bon avec le ballon, dans les déplacements, face au but. Il faut juste faire attention un peu plus !

Liverpool a une grosse réputation en Europe, être vous surpris pas son parcours en championnat ? Oui. C’est une grande équipe, avec de grands joueurs. Cela arrive ce genre de passage ce n’est pas un problème de talent, mais de confiance. Cela arrive à beaucoup d’équipes. Mais cela reste une équipe avec de grands talents.

Pensez vous à la première place du groupe ?
A mon avis on en parle quelques semaines trop tôt. On verra après le match demain. On est bien partis, mais on va attendre les résultats de demain pour y penser.

Claude Puel

Depuis le 20 octobre et votre victoire à Anfield, Liverpool a battu Manchester mais a perdu face à Fulham. Est-ce que leur mauvais passe n’est finalement pas trompeuse ?
Vous avez la question et la réponse ! Après notre victoire, ils ont réalisé un très gros match face à MU, avec un pressing de qualité. Cela montre tout leur potentiel et leur capacité de réaction en 3 jours. A Fulham, ils ont joué de la même manière, mais se sont fait prendre en contre. Ça peut arriver. Ils peuvent sortir un gros match à tout moment. Il y a l’équipe qu’il faut, les joueurs qu’il faut, l’entraîneur qu’il faut. Il faut espérer que ce sera après notre match.

En fin de semaine, il y a Marseille, et un point vous suffit pour vous qualifier. Est-ce que cela va changer votre approche du match ?
Pour faire l’équipe de départ pour demain, on e pense pas à dimanche. Il y a une gestion du groupe, mais aussi des incertitudes, c’est surtout par rapport à ça. On essaie de mettre l’équipe la plus performante du moment, sachant qu’on a une succession de matchs à gérer.

Est-ce que c’est plus simple d’être à un point de la qualification ?
Non, c’est la même chose. On ne sait pas aller chercher le match nul. Il faut assurer la qualification demain, sinon il faudra aller la chercher à la Fiorentina. C’est un groupe dans lequel même avec 9 points, 12 points, on n’est pas sûrs d’être qualifié. On le savait depuis le tirage que ce serait un match entre trois équipes. On doit aller chercher la victoire tout simplement.

Après le match aller, l’OL avait eu un gros coup de mou ? comment jugez vous l’OL physiquement ?
On est bien. On a fait le match qu’il fallait à Sté. On enchaîne les gros matchs, mais paradoxalement, on va répondre présent physiquement et psychiquement. On doit apprendre de ce qui s’est passé après Liverpool, encore grandir, être capable d’enchaîner après les gros matchs de Coupe d’Europe pour avoir des ambitions, être plus régulier. Mais je sais qu’on rechargera les accus à chaque fois.

Comment attendez-vous Liverpool ?
Fidèle à ce qu’elle entreprend, mettant de la pression, de l’allant, avec beaucoup de rythme, et sachant ouvrir la marque sur ses temps forts. Ils savent endormir l’adversaire et piquer en allant vite vers l’avant. Liverpool va jouer son jeu, comme face à MU.

Côté Latéral droit ?
François Clerc sera absent. Son genou réagit, pas celui qui avait été opéré, mais l’autre. Il sera également incertain pour Marseille. Pour Anthony Réveillère, on fera le point à la fin de l’entraînement.
Sur le même thème