masculins / Dinamo - OL J-1

La conférence de presse de l’OL

Publié le 06 décembre 2011 à 18:08 par R.B

Rémy Garde et Dejan Lovren ont répondu aux questions des journalistes … français…

    Malgré la présence du Croate, aucune question n’a été posée par les journalistes croates. Dejan en profitera pour remercier les journalistes français et « fustiger gentiment » ceux de son pays.

Le défenseur lyonnais a confirmé qu’il allait bien et qu’il était apte. En ce qui concerne les possibilités de qualification, il a  concédé que cela restait possible en sachant que ce serait très dur. « Mais en football tout est possible. On va essayer de gagner avec beaucoup de buts et on verra… ».

L’ancien joueur du Dinamo a bien fait comprendre qu’il était désormais joueur de l’OL. « Je ne sais pas si le Dinamo est démobilisé… Je me soucie uniquement de nous… ». Enfin il a affirmé que ce match n’était pas spécial pour lui. « Je suis revenu jouer ici avec la sélection… Pour moi, c’est un match comme un autre. Des copains dans l’équipe du Dinamo ? Oui comme ceux avec qui je joue en sélection… »

Il peut y avoir un jeu de calculette. Restons d’abord dans des choses réalistes… et on verra

Lorsqu’il fut question de miracle, Rémi Garde a répondu : « rien n’est impossible.  Mais il faut être réaliste. Le premier objectif, c’est de gagner le match en respectant l’adversaire. L’Ajax et le Real ont gagné ici, mais en souffrant. Il peut y avoir un jeu de calculette. Restons d’abord dans des choses réalistes… et on verra ».

L’entraineur lyonnais n’aura pas l’oreille collée a  du côté d’Amsterdam. « Le score ? Je le demanderais à la mi-temps…  Les joueurs sont des compétiteurs. Ils sont tous internationaux ; ils ont l’habitude de ces matchs. Ils savent ce qu’il faut faire… Important de gagner pour rester dans la dynamique des deux derniers succès en championnat… »

   Ce match particulier vat-il influencer les choix de Rémi ? « Pas forcément par rapport à ce match mais plutôt à l’état de fatigue du à l’enchainement des rencontres. J’ai un groupe qui permet de faire des changements. Le groupe est actuellement plus complet, plus compétitif. L’équipe ne sera pas amoindrie s’il y a des changements. L’animation ? Ce n’est pas l’animation, le nombre d’attaquants qui vont faire obligatoirement la différence. Et puis, je n’ai pas tellement changé de façon de faire depuis le début de saison. En fonction de l’évolution des scores, je peux effectivement apporter des changements en cours de match… »

Si l’OL est éliminé, il y aura forcément de la tristesse. « Oui. Et je serais impliqué de près à cette première non qualification depuis longtemps. Ce n’est pas évident pour moi… ».  Enfin si l’OL venait à réaliser l’exploit impossible, Rémi a trouvé la comparaison par rapport à d’autres exploits français : « cela me ferait penser à celui du FC Metz contre le FC Barcelone… ».

Sur le même thème