masculins / OL - ACA

La conférence de presse de Rémi Garde

Publié le 14 février 2014 à 10:47 par R.B

Au lendemain de l’élimination en coupe de France face au Racing Club de Lens, Rémi Garde a tenu son traditionnel point presse à 48h du prochain match… face à l’AC Ajaccio…

ANALYSE de L’ELIMINATION

 « On n’a pas fait un grand match sur le plan du rythme et du jeu. Mais on avait su se procurer des occasions que l’on aurait pu transformer n buts pour se mettre à l’abri. En restant avec un seul but d’écart, on reste à la merci de l’adversaire. L’analyse est assez simple… Inquiétant ? Non. On ne peut pas être  bon tous les matches en jouant très souvent. Je tiens compte de cette fatigue. On espérait  faire mieux et avoir plus d’énergie pour se qualifier… On n’a pas perdu notre football. On a perdu un match. On va relever la tête. La fatigue ? Je ne la sentais pas venir spécialement dans la mesure où le groupe répond bien. Certes, la saison a commencé il y a longtemps… On est toujours dans la course en championnat, en coupe de la Ligue… Tout n’est pas à noircir. Connaitre l’adversaire avant n’a pas influé sur ce match. Après, c’est un peu bizarre. L’équipe de départ? On est un groupe…. Une équipe s’était dégagée et était performante… On gagne et on perd tous ensemble. Hier on avait largement la place d’obtenir un résultat comme ceux que l’ona obtenus en Ligue Europa. J’en étais persuadé… Mais bien sûr que le onze est connu. Je n’ai pas besoin cependant que de 11 joueurs… C’est impossible. Je sais aussi que ce n’est pas toujours s facile d’être performant quand on entre dans l’équipe ; ce n’est pas facile d’être prêt tout de suite… Il ne faut pas tirer à boulets rouges sur l’équipe d’hier… Pour l’instant, je n’ai pas de certitudes sur les retours dimanche des joueurs absents contre Lens ».

LA SANCTION DE BISEVAC

« La commission fait son travail. Elle a jugé que Milan a fait une faute. On doit progresser… Si tout le monde est logé à la même enseigne, je suis d’accord ».

REJOUER RAPIDEMENT

 « Je pense que le groupe a été très déçu jeudi soir. Les joueurs sont « remobilisables » assez facilement. Ce match sera déterminant pour notre course vers le haut de tableau. Tout le monde en a conscience. A l’aller, on s’en souvient, on avait perdu. L’OL est une des deux équipes que l’équipe d’Ajaccio a battue. Cela doit nous interpeller. Il faut avoir de l’amour-propre, rebondir. A nous de ne pas faillir deux fois de suite… Je suis préoccupé normalement. On doit bonifier notre succès à Nantes. Mais il ne suffit pas de rentrer sur le terrain pour l’emporter… Il faut gagner les matches avant de faire des calculs. Donnons tout ce que l’on a dans le ventre et on verra ensuite par rapport aux autres résultats de la journée ».

EUROPEEN

« On ne sera pas favori face au PSG. Le championnat est clairement très important pour nous.

LE DEPLACEMENT à ODESSA

« C’est un 1/16ème de Ligue Europa. L’OL représente la France sur la scène européenne avec le PSG. C’est sûr que Odessa c’est loin et qu’il n’y aura pas beaucoup de temps entre Lille et Odessa. J’ai réfléchi et Il faudra que je réfléchisse encore…»

LES COUPS de PIEDS ARRETES

« Il y a la stratégie mise en place mais personne n’a inventé un truc miracle. Entre la zone et le marquage individuel, je préfère le marquage individuel. Et après, il y a l’engagement que l’on doit y mettre. C’est un baromètre de la motivation des joueurs. On n’est pas au top dans ce domaine. Je ne suis pas partisan de travailler cela des heures à l’entrainement. Ce n’est pas le contexte du match ».


Voir aussi

- Toutes les infos sur la rencontre OL - ACA
- Le calendrier de l'OL saison 2013 - 2014
- Toute la gamme domicile sur la boutique en ligne

Sur le même thème