masculins / CDL - FINALE

La conférence de presse de Rémi Garde

Publié le 18 avril 2014 à 16:38 par R.B

L’entraineur Rémi Garde et le capitaine Maxime Gonalons ont répondu aux questions des médias dans l’auditorium du Stade de France avant l’entrainement du groupe olympien…

Comment va compter le match de dimanche dernier ?
« Les deux matches sont à dissocier. On a joué à domicile et samedi on joue à l’extérieur. On est plus près de Paris que de Lyon… Deux compétitions avec des ingrédients différents. Rien ne les rapproche. Je ne suis pas inquiet par rapport à un relâchement après notre succès. On n’est pas assez fous pour les prendre de haut… Il faut repartir de zéro ».

Est-ce-que l’OL a changé depuis la Juventus ?
« Cela fait forcément évoluer les joueurs, le collectif. On s’est plutôt bonifiés. Là, les circonstances sont différentes. Mais oui ces confrontations ont été positives malgré les défaites »

Je ne suis pas sûr que beaucoup de mes joueurs débuterait au PSG… Après, le football, c’est un sport collectif. Mon équipe me donne de très bonnes réponses

N’est-ce pas idéal que la pression soit sur le PSG ?
« On a envie de gagner. On a moins de pression que le PSG, mais j’aimerais que l’on en est. Les forces en présence sont déséquilibrées. Je ne suis pas sûr que beaucoup de mes joueurs débuterait au PSG… Après, le football, c’est un sport collectif. Mon équipe me donne de très bonnes réponses. »

Pastore ou Lucas, cela change-t-il pour l’OL ?
« Oui. Leurs qualités sont différentes. Chacun a des qualités spécifiques ».

L’absence de Zlatan ?
« En matière de joueur qui manque à l’équipe, j’en connais un rayon… Forcément, les équipes sont différentes avec ou sans ces joueurs. Le PSG conserve une équipe avec des individualités fortes. Je ne suis pas inquiet ».

Mon avenir ?
« Ce n’est pas d’actualité d’en parler en ce moment ».

La finale de 2012 est-elle toujours présente ?
« J’ai envie de voir une équipe lyonnais différente. On aborde les choses différemment. Cette défaite face à l’OM nous avait laissé de l’amertume. J’ai sans doute  modifié des choses dans la préparation pour ne pas avoir de regrets. J’aime bien les coupes. Quand on s’engage dans une compétition, c’est pour la gagner. Je préfère jouer une finale que de la regarder à la télé».

La joie manifestée après le succès face au PSG peut-il motiver le PSG ?
« Je n’ai pas envie de m’excuser pour la joie de mes joueurs ».   

Trois finales en trois ans est-ce-que cela signifie quelque chose ?
« Le championnat révèle les qualités sur le long terme. Mais trois finales en 3 ans, ce n’est pas banal. L’exploit sera si on gagne. Est-ce une identité de l’équipe ? L’équipe cherche toujours à aller de l’avant, à marquer des buts… ».

L’enchainement des rencontres est-il positif ?
« On n’avait pas le choix… On a laissé des joueurs en route… On est au cœur d’une série de matches très importants. Ce sont des matchs qui font grandir le groupe et les joueurs ».


TOUTES LES NEWS SUR OL - PSGLA COUPE DE LA LIGUELE NOUVEAU MAILLOT

Sur le même thème