masculins / OL - FCL

La conférence de presse de Rémi Garde

Publié le 09 mai 2014 à 17:09

Avant dernier point presse de veille de match pour l’entraineur olympien… Il fut question du match face à Lorient mais aussi d’autres sujets…

...


Le point santé

« Tolisso est forfait en raison d’une blessure à un ischio. Bisevac est forfait. Il souffre d’un lumbago. M. Lopes a repris l’entrainement individuel ; il est forfait comme Fofana »

Où en est Clément Grenier ?
« Je pensais qu’il ne serait pas pour être dans le groupe à Marseille. Les derniers entrainements et une discussion avec lui m’ont fait changer d’avis. Sa prestation a été plutôt intéressante. Il progresse en sachant que ce type de blessure ne disparait pas du jour au lendemain. On verra s’il jouera plus face à Lorient ».

Même question pour Yoann Gourcuff ?
« Il est apte. Dans ce sprint final, je m’attache d’abord à l’investissement de mes joueurs à l’entrainement. Il faut que je sente que les joueurs sont concernés… Et je décide ensuite pour  établir mon groupe, mon équipe »

...

  Comment ressentez-vous la présence de l’OM derrière vous ?
« Elle rend le match face à Lorient encore plus important. Ce match peut être décisif. Mais avant de s’occuper de l’OM, il faut s’occuper de nous. A Marseille, on n’a pas joué à notre niveau. On a toujours notre destin en mains. Mais il faudra mettre d’autres ingrédients ce samedi que dimanche dernier. Il n’y a pas à se cacher derrière des excuses pour expliquer notre match au Stade Vélodrome. A Marseille, toute l’équipe a très mal défendu ».

Est-ce-que vous pensez au fait que cela peut être le  dernier match à Gerland pour certains membres de ce groupe ?
« Non. Cela ne rentre pas en ligne de compte. Il faut laisser cela de côté. Le plus important, c’est le résultat final même si on a tous des objectifs individuels. Il n’y a donc pas de considérations particulières avant ce rendez-vous. Personnellement, j’ai toujours de l’émotion quand je suis à Gerland. J’en ai toujours eu. Et il y en aura, ni plus, ni moins ».

Que vous inspire cette équipe du FC Lorient ?
« Cette équipe est sur une belle série. Le fait qu’elle ne joue plus rien ou ait de nombreux blessés ne change rien. L’OL doit montrer le visage qu’il a montré lors des deux ou trois derniers mois, mais celui de Marseille. Je me méfie de cette équipe de Lorient ».

  Peut-il y avoir de la décompression dans votre groupe ?
« Je ne l’espère pas. La saison sera jugée différemment selon que l’on soit ou non européen même si tout ne sera pas à jeter en cas d’échec. La peur du vide ? La peur ne fait pas avancer. Je préfère être acteur comme nous le sommes et avoir notre destin en mains. Mon groupe a su rebondir, surmonter des épreuves. Je n’imagine pas que l’on ne soit pas tous motivés par l’objectif de finir 5ème. Le stade sera largement garni samedi… Il y a une attente… Il faut avoir l’état d’esprit nécessaire ».

Que pensez-vous de Maxime Gonalons qui pourrait quitter le club en fin de saison ?
« Il mérite beaucoup de reconnaissance de la part du club, du public. Il a beaucoup donné. Il est facile d’échanger avec lui. En plus de ses qualités de joueurs, il a des qualités humaines… Personne ne sait si ce sera son dernier match à Gerland… »

L’incertitude liée à votre avenir peut-elle peser sur votre groupe ?
« Il y a des choses que l’on ne maitrise pas toujours. En tous les cas, je ne joue pas avec mes joueurs. Je ne peux pas aller plus vite que la musique. Ma personne passe après l’équipe. Une seule préoccupation : la qualification  européenne. 6ème ? Ce serait un échec »


TOUTES LES NEWS SUR OL - FCL I LE CALENDRIER I LE CLASSEMENT

Sur le même thème