masculins / Real Madrid - OL J-1

La conférence de presse des Lyonnais

Publié le 22 novembre 2005 à 15:00 par R.B

A 13h 15, Gérard Houllier et Juninho ont répondu aux médias assemblés dans un des salons de l'hôtel Hesperia. Pour Gérard Houllier, les Lyonnais joueront leur jeu; pas question d'évoluer contre nature... Quant à Juninho, il se dit ravi de jouer en Espagne... contre Zidane...

A 13h 15, Gérard Houllier et Juninho ont répondu aux médias assemblés dans un des salons de l'hôtel Hesperia.

Gérard Houllier

Gérard, considérez vous que c'est mieux pour l'OL de jouer ce match en ce moment que pour le Real ?
« Je ne vois l'approche de ce match comme cela. Les 2 équipes souhaitent terminer à la première place du groupe. Ce sera un léger avantage. C'est une rencontre excitante ; le type de rencontre que l'on rêve de disputer au moins une fois par saison ».

L'orgueil des Madrilènes peut-il compenser leurs problèmes actuels ?
« Un match ne ressemble à aucun autre. La Champions League suffit à motiver n'importe quel joueur. C'esr vrai que le Real a des soucis, des blessés. Nous, il nous manque Abidal. Peu importe l'orgueil blessé, les problèmes. Cette compétition transcende les équipes. Je pense que ce sera un très bon match. Le Real avait été très bon au match aller ».

L'OL pourrait-il viser le match nul ?
« Ce serait la meilleure façon de perdre. Je pense que la philosophie de l'équipe c'est de jouer, de marquer des buts. On se crée des occasions. Nous n'allons pas faire jouer l'équipe contre nature sous prétexte que nous affrontons le Real chez lui. La grande responsabilité que nous avons c'est de développer notre jeu. L'OL est désormais respecté. C'est la fierté du club, de tout le monde. Venir ici, c'est une responsabilité et non un aboutissement. »

Est-ce une frustration de ne pas avoir affronté le grand Real ?
« On verra la composition de l'équipe madrilène pour mercredi. Il y aura Zidane et peut-être Ronaldo. Et puis, ceux qui joueront sont de très bons joueurs. Cela arrive à toutes les équipes de passer un jour à côté de son match, comme ce fut le cas pour les Madrilènes face à Barcelone ».

Est-ce un match avec moins de pression ?
« Pour moi, un match n'est pas entouré de pression. C'est un challenge. Pour moi, il y a moins d'enjeux qu'au match ou qu'à Olympiakos. Un bon résultat nous permettrait simplement de terminer à la première place. Cela nous faciliterait la vie pour les 1/8èmes de finale. Le fait que les 2 équipes soient déjà qualifiées ne change rien. Elles voudront l'emporter ».

Juninho

Juni, est-ce un match particulier pour toi ?
« Pour moi, non. C'est un match important pour le club. L'objectif est déjà atteint avec la qualification. C'était le plus important. Après, jouer à Madrid, c'est un plaisir. Les Brésiliens aiment jouer en Espagne. Ce sera difficile. Mais je pense sincèrement que de terminer à la première ou la deuxième place n'était pas la chose la plus importante au départ ».

Le Real ? Le stade Bernabeu ?
« Pour moi, c'est un plaisir de jouer contre le Real. C'est certainement la plus grande équipe au monde en raison de son histoire, de son palmarès. Ce club a toujours des grands joueurs à chaque poste. Le stade Bernabeu ? C'est comme le Maracana, San Siro, Gerland. On doit jouer de la meilleure des façons qui soit ».

Zidane ?
« J'ai eu la chance de jouer contre lui avec la Selecao. Il est milieu de terrain comme moi. C'est le meilleur. J'ai vue Real - Barcelone ; il y a eu de la qualité dans le jeu du Real, malgré la défaite. Cette équipe a fait de belles choses. Les Madrilènes vont réagir devant leur public. Le stade sera plein. Ils auront l'opportunité de réagir contre nous, pour montrer qu'ils sont toujours là ».
Sur le même thème