masculins / AS Rome - OL J-1

La conférence de presse des Lyonnais

Publié le 20 février 2007 à 15:21 par R.B

La conférence de presse des Lyonnais n’a rien révélé de nouveau. Gérard Houllier et Sidney Govou ont donc répondu aux questions des journalistes…

Gérard Houllier

Revenir en Italie après l’élimination face à Milan est-ce particulier ?
« Ce match face à Milan a été un arrêt cruel et injuste. Les expériences malheureuses donnent plus de matière aux joueurs pour affronter les matchs à venir dont celui ci à Rome ».

L’OL est-il prêt ?
« L’équipe a mentalement bien traversé une période difficile ; et au niveau du jeu, cela va de mieux en mieux. Le groupe est resté très soudé, très uni. La route vers les succès n’est jamais rectiligne »

Comment réagiriez-vous en cas d’élimination ?
« Ce serait un échec. Mais en même temps, je suis réaliste. Il y a 16 formations sur la ligne de départ et tout se joue sur des détails. On est conscient de la qualité de l’AS Roma. »

Le match aller est-il toujours le plus important ?
« Oui. C’est lui qui compte le plus. Soit, il vous met dans de très bonnes dispositions. Soit, il vous permet de garder vos chances intactes… soit il vous ruine vos espoirs ».

Comment va Tiago ?
« Il est venu faire la visite du Vatican, en espérant qu’il y aura un miracle… »

L’AS Rome d’aujourd’hui est-elle de la même valeur que celle de l’’équipe que vous aviez éliminée avec Liverpool ?
« Oui. Quand nous avions éliminé Rome, ce groupe avait remporté le titre. En ce moment, elle est derrière un Inter Milan qui fait un parcours extraordinaire. L’AS Rome et l4OL sont à égalité de chances pour se qualifier. L’avantage de l’OL ? Jouer le match retour à Gerland. Nous en avons vu l’importance la saison dernière contre le Milan AC ».


[IMG41845#R]Sidney Govou

Que pensez-vous du football italien ?
«Il est difficile à jouer ; jamais facile à manœuvrer, même lorsqu’on domine. Moi, j’ai un bon souvenir de mon dernier match (2 buts inscrits), mais cela reste juste un souvenir. Et puis, c’est différent. Là, je vais jouer avec l’OL ».

Dans quel était d’esprit est le groupe ?
« Il y a 2 ou 3 semaines, cela aurait été différent. Nous avons passé un cap avec nos 2 succès, même si ces matchs n’ont pas été parfaits. On a gagné et psychologiquement, c’est important. Après la Champions League, c’est différent du championnat. On ne peut pas se baser systématiquement sur ce dernier. Au niveau de l’engagement physique, nous avons fait cependant une bonne révision à Lille. Le milieu de terrain ? Cela peut effectivement se jouer dans ce secteur du jeu ».

Avec le temps, y-a-t-il une forme d’érosion de l’envie avec la pression liée aux ambitions ?
« Aucun risque. Nous progressons depuis plusieurs saisons et nous avons envie de gagner cette compétition ».
Sur le même thème