masculins / OL - Manchester J-1

La conférence de presse des Lyonnais

Publié le 19 février 2008 à 15:52 par BV

Alain Perrin
Comment gérez-vous la pression qui entoure cette rencontre ?
La pression, c’est la valeur de l’adversaire qui la met. Dans un match à élimination, l’objectif est de se qualifier pour les quarts de finale. Manchester United est un énorme morceau. On se concentre donc avant tout sur cette rencontre. On a envie de faire plaisir à notre public, de produire un grand match, un grand spectacle. Dans le groupe, tout le monde travaille avec sérénité. On a confiance dans nos possibilités.

Le rôle de l’outsider vous convient-il ?
C’est vrai que l’on est dans la peau de l’outsider. Cela nous soude, augmente notre combativité pour faire face à l’adversaire. Mais cela ne résout pas nos problèmes sur le terrain, cela ne nous aide pas à faire face aux dribbles de Ronaldo, Nani ou Rooney.

Un 0 à 0 constituerait-il un bon résultat ?
En tout cas, ce ne serait pas un mauvais résultat. On conserverait toutes nos chances pour le match retour. La confrontation s’étale sur 180 minutes, voire plus. Il ne faut pas hypothéquer notre qualification dès le premier match. Il faudra être concentrés et vigilants dès le coup d’envoi. On connait l’importance des buts marqués à l’extérieur. Ne pas prendre de buts à Gerland serait une très bonne opération.

[IMG42930#R]Craignez-vous le quatuor offensif de Manchester (Giggs, Ronaldo, Tevez, Rooney) ?
Lors de la dernière rencontre de Manchester (face à Arsenal en Cup, 4 - 0), un certain nombre de joueurs ont été laissés au repos. On peut donc s’attendre à une attaque classique avec un quatuor offensif composé de Rooney, Ronaldo, Tevez et Giggs. Même si on a pu voir lors de la rencontre face à Arsenal que les remplaçants ont beaucoup de qualités. Les Mancuniens pratiquent un football total, attaquent en nombre, mettent une grosse pression offensive par leur placement, leur engagement. Mais ils se découvrent également. Il faut donc trouver un équilibre : être capable de résister à la pression mais également aller les menacer. La meilleure défense c’est aussi être capable d’attaquer. Nous avons des joueurs d’expérience, des internationaux qui ont montré par le passé qu’ils étaient capables de se sublimer lors des grands rendez-vous.

Quels sont à vos yeux les moyens de surprendre Manchester ?
C’est une équipe qui aime s’installer, aime prendre le jeu à son compte et dominer les débats. Il faudra donc les bousculer d’entrée. Manchester a été en difficulté contre Manchester City, a éprouvé des difficultés à Tottenham. Ces équipes ne nous étant pas supérieures, à nous de nous organiser pour les mettre en difficulté. Nous avons aussi un potentiel offensif capable de créer le danger avec des joueurs comme Ben Arfa, Benzema ou Juninho.


[IMG42929#L]Kim Källström :
Qu’est-ce qui manque actuellement à l’OL ?
Ces derniers temps, on n’est surtout pas parvenus à exprimer nos qualités. A domicile, on a souvent gagné mais à l’extérieur, on n’a pas été au niveau pour battre nos adversaires. En championnat, c’est un peu inquiétant mais demain soir on disputera une autre compétition, un autre match, avec un autre enjeu. L’équipe est prête. Après les matchs à Stuttgart et à Glasgow, on connait l’état d’esprit qu’il faut avoir pour obtenir de bons résultats en Ligue des Champions. Nous, les joueurs, devons prendre nos responsabilités.

Etre dans la peau de l’outsider change-t-il quelque chose ? Cette position vous est-elle favorable ?
Aborder le match dans la position de l’outsider peut être une bonne chose pour nous. La saison dernière, avec le statut de favori, cela ne s’était pas bien passé. On va aborder le match différemment cette saison. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs, un nouveau staff. On sait que l’on n’a rien à perdre face à une équipe de Manchester qui est le favori. Lors des matchs à élimination directe, il faut vraiment éviter de commettre des erreurs qui se paient cash.

Quelles sont à vos yeux les principales forces et faiblesses de Manchester United ?
Manchester a des joueurs avec beaucoup de qualités individuelles, de très haut niveau, qui savent éliminer. Il faudra faire attention, bien défendre et serrer les espaces entre les lignes. C’est une équipe animée d’un esprit offensif. A nous de jouer pour les faire défendre. Ils n’aiment pas ça. Pour les battre, il faudra être au top.

Votre entraîneur a dit qu’un 0 à 0 constituerait un bon résultat. Ne serait-ce pas jouer contre nature ?
Cela dépend de la physionomie de la rencontre. 0 à 0 peut être un bon comme un mauvais résultat. On sait que notre meilleure qualité, c’est notre jeu offensif. On va donc essayer d’attaquer. On ne va pas reculer sur notre but pour conserver le 0 à 0. On va attaquer parce que cela correspond à nos qualités.
Sur le même thème