masculins / OL-Schalke J-1

La conférence de presse des Lyonnais

Publié le 13 septembre 2010 à 19:59 par BV

Jimmy Briand et Claude Puel ont répondu à la presse à la veille de recevoir Schalke à Gerland.

Claude Puel

La dernière fois que l’OL a affronté une équipe allemande, c’était en demi-finales de la Ligue des Champions. Cela vous inquiète-t-il ?
Il n’y a pas de comparaison possible. C’est une autre saison, un autre contexte, un autre niveau. Le seul rapprochement, c’est que cette équipe a disputé le titre au Bayern jusqu’au bout. Cela montre son niveau.

L’OL peine pour l’instant en championnat. Où trouvez-vous les raisons d’y croire pour la Ligue des Champions ?
On sait que ce sont des matches tout à fait différents. On nous avait promis beaucoup de mauvaises choses avant le match face au Real la saison dernière alors que l’on n’était pas très bien dans le jeu et on avait répondu présent. La Champions League est une autre compétition pour laquelle les joueurs trouvent des ressources physiques et mentales extraordinaires. Notre dernier match n’était pas trop mal dans le contenu même s’il ne fut pas accompagné du résultat escompté. Pour moi, il était encourageant avec des bases intéressantes à travailler. On a un groupe intéressant avec des joueurs de qualité. Il faut maintenant s’inscrire dans un collectif, retrouver une homogénéité sur le plan physique. On a un certain potentiel, il faut le montrer. A nous de travailler, cela ne va pas se faire du jour au lendemain. Tout reste à faire.

L’OL est il le favori de la poule ?
Le statut de favori, c’est pour les médias ou l’équipe adverse pour mettre la pression. Le groupe est homogène. Ce sont des équipes qui n’ont certes pas la notoriété du Real ou du Barça, mais ce sera un groupe très disputé. Il faudra aller chercher les deux places qualificatives.

Dans quel état est Lisandro ?
Sa préparation a été perturbée, il a pratiquement passé trois mois sans jouer. On a contourné cette remise en forme en lui faisant faire beaucoup de jeu et en le « montant » au travers des matches. Il est encore un peu à court. Mais j’ai trouvé son dernier match intéressant. Il manque encore de changement de rythme mais il est bien là, il doit encore acquérir un niveau de forme bien meilleur. Avec Gourcuff, ce sont deux joueurs qui aiment le ballon, qui peuvent se trouver les yeux fermés. Il faut encore peaufiner leurs affinités. Comme on joue tous les deux ou trois jours, cela se fera au travers des matches.

Schalke a perdu ses trois premiers matches de la saison. Vous attendez-vous à affronter une bête blessée ?
Deux bêtes blessées vont s’affronter, c’est très bien. Schalke a 17 ou 18 nouveaux joueurs, les choses ne se font pas d’un coup de baguette magique. C’est une équipe qui va montrer de très bonnes choses cette saison. Les deux clubs doivent lancer leur saison. Ce sera donc à mon avis un match particulier et assez ouvert.

Que pensez-vous du duo Raul – Huntelaar ?
Ils se cherchent presque systématiquement, comme Lisandro et Yoann (Gourcuff). Ce sont deux joueurs de ballon, qui parlent le même football.

Jimmy Briand

Vous allez découvrir la Ligue des Champions. A quel type de match vous attendez-vous ?
C’est un gros match, un match de gala. Tout joueur a envie de disputer ce genre de match, moi le premier. L’environnement, l’ambiance font de la Ligue des Champions une compétition à part. Même si j’ai déjà joué des matches internationaux avec l’équipe de France, j’ai hâte d’y être.

Le club traverse-t-il une période de crise ?
Non, c’est un club qui cherche encore des automatismes et les trouve doucement. De nouveaux joueurs sont arrivés, on n’était pas tous au même niveau physique. On est confiants, on a fait de bonnes choses en ce début de saison, il faut y ajouter les résultats. Il faut que tout se mette en place, pour que l’on retrouve de la sérénité.

Que pensez-vous de Schalke 04 ?
On connait les équipes allemandes, ce sont des équipes solides qui sont également basées sur l’offensive. A nous d’aller imposer notre jeu pour ramener la victoire.

Dans les rangs de Schalke 04 se trouve Raul, le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions. Que pensez-vous de ce joueur ?
C’est un très grand joueur, ce qu’il a fait est exceptionnel. Il faudra le surveiller. Le fait de me retrouver en face de lui prouve que moi aussi j’ai progressé.

Avez-vous le sentiment que la saison commence demain ?
Non, car on a fait de bonnes choses auparavant. Mais cela peut être un match déclic, en tout cas on va tout faire pour. C’est le match qu’il nous fallait.

Quel bilan faites-vous de votre début de saison ?
A l’image de l’équipe, j’ai fait de bonnes choses et d’autres moins bonnes. Quand l’équipe tournera à plein régime, ce sera également le cas pour moi.

Hier, Jean-Michel Aulas est venu vous encourager. Que vous a-t-il dit ?
Il nous a réitéré sa confiance. Il a eu des mots simples qui font du bien.

 

 

Sur le même thème