club / Grand Stade

La Conférence de presse du Grand Stade

Publié le 31 juillet 2013 à 10:02 par SC

Le Grand Stade : Les travaux peuvent débuter…

25 photos

La Conférence de presse sur le Grand Stade a eu lieu ce mardi après-midi à la Chambre de Commerce et de l’Industrie, avec de nombreux intervenants…Les travaux peuvent débuter…

En ce mardi 30 juillet, se tenait, à la Chambre de Commerce et d’Industrie, la conférence de presse du Grand Stade de l’Olympique Lyonnais qui, selon les mots de son Président Jean-Michel Aulas, marquait « un très grand événement pour sceller la concrétisation d’un projet magnifique ». Pierre Moscovici, Gérard Collomb, Michel Mercier, Jérôme Sturla, Frédéric Thiriez, président de la Ligue Professionnelle de Football, Jean-François Carenco, préfet du Rhône, et Bernard Rivalta, président du Sytral étaient présents pour intervenir.

Le Président de l’OL a débuté cette conférence de presse par la présentation détaillé du projet du Grand Stade, qui aura parmi ses atouts principaux, « le confort, l’accueil, la visibilité, la sécurité, l’accessibilité, l’interactivité et la multifonctionnalité ». Avec ses 58 000 places, ce troisième stade de l’Euro 2016 en termes de capacité sera « ultra moderne avec des tribunes totalement couvertes et une intégration de toutes les nouvelles technologies (véritable stade 2.0) ». Jean-Michel Aulas l’a répété durant cette conférence, le Grand Stade n’accueillera pas uniquement des événements sportifs,  mais aussi culturels, « l’objectif est d’intégrer une vie permanente dans le stade avec un site multi-activités, ouvert 365 jours par an et destiné au grand public et aux entreprises ». Le Président lyonnais a résumé le projet : « le Grand Stade, c'est bien plus qu’un stade ».

Après une description pratique du projet, Jean-Michel Aulas s’est attardé sur une explication stratégique, technique puis économique de ce que le Grand Stade va impliquer : « C’est un projet inscrit dans le schéma de développement de l’est lyonnais…un schéma d’accessibilité exemplaire avec une implantation stratégique ». Concernant l’aspect financier et économique, il s’est félicité du financement et des retombées économiques : « C’est un modèle de financement privé novateur permettant de maîtriser et d’optimiser la gestion du stade tout en conservant 100% des revenus ». Ceci a été permis avec « 135 millions d’euros de fonds propres apportés dans le projet, plus des obligations subordonnées Vinci à hauteur de 80 millions et CDC à hauteur de 32 millions, plus des revenus de 13,5 millions garantis par l’OL, soit 260,5 millions d’euros de fonds propres ou quasi-propres, sur un total de 405 millions. Les retombées économiques ? C’est un projet citoyen créateur d’emplois pour l’agglomération : 1500 emplois directement créés lorss de la construction du stade et 1000 emplois indirect liés à la construction des différentes activités connexes (hôtel, centre de loisirs, centre médicale, immeuble de bureaux...» et des accès inscrits dans le shéma de développement de l'Est lyonnais.

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, était d’ailleurs présent pour l’occasion, vouant la solidité, l’avancement et l’apport du projet : « La réalisation du stade est le fruit d’une détermination de l’OL. C’est un jour important pour la région, pour l’emploi local. L’implication de l’Etat est limitée car c’est essentiellement des fonds privés. Je pense que le financement est solide. » Gérard Collomb, le maire de Lyon, s’est félicité de l’aboutissement du projet après une dure et longue bataille depuis 2004 et a salué « la grande force de volonté » : « Il n’y a pas de grand dossier qui soit un long fleuve tranquille…Je vois ce projet comme une formidable opportunité de développement de l’est lyonnais et de l’ensemble de l’agglomération. C’est comme cela que l’on crée une grande agglomération. »

Michel Mercier, Président du Conseil Régional de Rhône-Alpes, est lui aussi intervenu pour louer le projet de l’OL, bénéfique pour l’ensemble de la région : « Le Conseil Régional voulait être là pour apporter une goutte d’huile à chaque fois que le projet bloquait. Car il n’y a pas de grande métropole sans grand projet…celui-ci est magnifique pour le football, les entreprises et les habitants ». Jérôme Sturla, le maire de Décines, lieu du futur Grand Stade, n’a pas caché sa satisfaction d’accueillir la nouvelle enceinte de l’OL : « C’est un grand motif de satisfaction pour la ville. Nous pouvons fêter une belle victoire…C’est un site stratégique, en plein développement et dans un environnement exceptionnel avec les parcs ».

Jean-Michel Aulas a conclu cette conférence de presse en remerciant les acteurs ayant participé au projet, notamment Jérôme Seydoux président de Pathé et actionnaire de l'OL ainsi que Gilbert Giorgi, Président de la Foncière du Montout, et en qualifiant  « la présence de tous ceux qui ont travaillé sur le projet de symbole».

Photos

Le Grand Stade : Les travaux peuvent débuter…

10 photos