masculins / Rosenborg - OL J-1

La conférence de presse lyonnaise

Publié le 27 septembre 2005 à 15:29 par SR

La conférence de presse de l ‘<b>Olympique Lyonnais</b> s'est tenue au <b>Rica Nidelven</b> Hotel où sont logés les joueurs Olympiens. Elle s'est effectuée en présence de Gérard <b>Houllier </b>et de John <b>Carew</b>.[IMG6722L]

La conférence de presse de l'Olympique Lyonnais s'est tenue au Rica Nidelven Hotel où sont logés les joueurs Olympiens. Elle s'est effectuée en présence de Gérard Houllier et de John Carew.



Mr Houllier, avez-vous demandé des indications sur Rosenborg à John Carew ?

Je ne demande jamais au joueur, c'est le mettre en porte à faux. John m'a simplement dit que ce sera un match très dur et très engagé. Il sera très difficile de s'imposer à Rosenborg face à une équipe très expérimentée.

Apparemment vous aimez bien les joueurs Norvégiens, vous aviez déjà Riise du côté de Liverpool…

J'aime les bons joueurs tout simplement, Norvégiens ou autres. J'ai effectivement fait venir Riise à Liverpool et j'avais essayé d'y faire venir John. Je suis très content, tout comme lui, qu'il soit aujourd'hui à l'OL.

Que représente pour vous cette rencontre à Rosenborg ?

Un match de Champions League est avant tout un combat physique avec beaucoup de générosité dans l'effort et certainement encore plus lorsque vous affrontez une équipe scandinave. Il faut une grande rigueur et une grande solidité tactique et mentale sans faille, soit, un esprit de sacrifice. Cela explique totalement la réussite de Rosenborg, l'OL est tout à fait pareil.

La première journée du groupe F ?

Il n'y a que les médias qui avaient des favoris. Olympiakos et Rosenborg sont des équipes à l'expérience européenne. Le succès de Rosenborg à Olympiakos ? Je ne sais pas si Olympiakos a sous-estimé Rosenborg, je peux vous dire que nous ne ferons pas cette erreur.

Passer du championnat à la Champions League et opérer des changements dans l'équipe est une bonne chose. On aura besoin d'énormément de fraîcheur physique. Tout le monde se sent concerné, quelque soit le résultat et la qualité du match effectué. Il y avait une grande solidarité après le match à Nantes.

Entre le Real et Rosenborg, comment jugez-vous votre équipe ?

Il y a eu 2 déplacements difficiles. La victoire contre le Real a été digérée rapidement. On n'a pas atteint notre Everest en battant les Madrilènes. Dans la seconde mi-temps contre le Real, nous avons puisé dans des vertus de résistance et de solidarité collective qui nous ont servi à Bordeaux, à Nantes et contre Lens.

Si l'une des 2 équipes l'emporte demain ?

Franchement, l'équipe qui s'imposera demain fera un grand pas vers la qualification.

Rosenborg a réalisé un exploit en Grèce, en championnat c'est différent. Les difficultés ne sont pas faites pour me rassurer.



Un mot sur Tiago ?

En terme d'effort, de mentalité et d'intelligence tactique, il a été géant contre le Real et à Nantes par exemple. C'est un très bon équipier qui sent quand il faut faire l'effort supplémentaire pour l'équipe. Il amène une fluidité technique au milieu de terrain.

Un mot sur John Carew ?

J'ai voulu avec Jean-Michel Aulas et Bernard Lacombe qu'il vienne à l'OL. Il y a une période d'adaptation et il va nous apporter encore plus avec les matchs qui vont venir. Tout le monde à l'OL est content qu'il soit avec nous. »





Après le coach, place à la star John Carew : « Il faut effectivement être continuellement efficace lors des rencontres en Champions League même si l'OL, je pense, fait partie des meilleures équipes européennes aujourd'hui. Je suis surpris de la place de Rosenborg en championnat, cela ne reflète pas la qualité de cette équipe. Je la connais, ce sera très difficile face à cette formation qui est un mélange d'anciens et de nouveaux joueurs. Cette équipe à une grande expérience, bien rodée aux joutes européennes, cela explique pourquoi c'est très difficile de venir gagner dans ce stade. Je vais rencontrer des joueurs qui évoluent avec moi en équipe nationale, je n'ai pas l'occasion de le faire souvent et ce sera donc un grand bonheur pour moi de les rencontrer. Je me réjouis simplement de jouer, sans pression.

Le défenseur Vidar Riseth ? Il a la tactique pour me neutraliser ? Je le connais bien, on est très bons amis, il y aura des duels très durs avec lui… On ne se parlera pas durant toute la rencontre… après, oui.

Rosenborg ? J'ai passé 2 saisons ici. J'y ai passé du très bon temps, c'est très spécial de revenir ici. Mes meilleurs souvenirs sont ceux lié aux matchs de Champions League. »



SR avec RB en direct de Rosenborg

Sur le même thème