masculins / Steaua Bucarest - OL J-1

La conférence de presse lyonnaise

Publié le 25 septembre 2006 à 15:32 par R.B

Les Lyonnais, Gérard Houllier et Florent Malouda ont été les premiers à donner leur conférence de presse dans un salon de l’hôtel Sofitel où ils ont élu domicile pour leur séjour roumain.

Florent Malouda

L’OL part-il dans l’inconnu en Roumanie?
« C’est vrai que l’OL enchaine la Ligue des Champions ; on vient ici dans le but de prendre des points et si possible de l’emporter. Nous avons 2 déplacements de rang. Nous voulons confirmer notre bon début de saison, match après match. Nous n’avons pas de pression particulière. En championnat, les gens nous voient déjà champions, ce qui n’est pas le cas. En Ligue des Chmapions, le premier objectif, c’est la qualification ».

Les buts encaissés ?
« Nous avons toujours pour ambition de nous améliorer et de tenter de corriger le tir. Mais quand on voit notre force offensive, ce n’est pas trop grave pour l’instant »

Le Steaua ?
« Pas surpris par son succès à Kiev, mais cela attire l’attention. On est donc vigilant avant de jouer le Steaua. Je ne pense pas au classement final, ni au prestige des clubs. La qualification se gagne sur le terrain ».

Comment expliques-tu ta forme actuelle?
« C’est une récompense par rapport au travail effectué. La Coupe du Monde n’a pas été une fin en soi. J‘espère encore grandir. Je souhaite gagner avant de marquer. Une défaite ? On ne prépare pas les défaites ».


Gérard Houllier

[IMG40629#R] Les buts encaissés sont-ils anecdotiques ?
« Cela prouve que l’OL n’est pas une machine. Il y a des secteurs à améliorer. Dans ma préparation, ce n’est pas une fixation car nous prenons des risques pour chercher à l’emporter systématiquement. C’est plutôt encourageant par rapport au futur ».

Ce match ressemble-t-il à celui de Rosenborg ?
« Pas du tout. L’adversaire est plus fort. J’ai été impressionné par le résultat à Kiev. Une victoire construite. Le Steaua est une bonne équipe. On est conscient de ses forces ; il y a peu de faiblesses. C’est un bloc collectif qui joue bien le pressing. Jouer en Roumanie ? C’est toujours difficile. Comme toutes les équipes, elle a un niveau de motivation supérieur à celui du championnat. C’est normal. Ce Steaua est différent de celui que j’avais rencontré avec Liverpool, mais je ne fais pas de référence au passé. Nous avons un grand respect pour cette formation. Mais aussi une envie décuplée de faire un très bon match. Les 2 équipes ont des arguments. Il faut y aller sans complexes pour les 2 formations.»

Comment vous qualifiez ce rendez-vous ?
«Il peut être décisif. A vous de comprendre… »

L’OL est-il intouchable ?
« On ne pense pas comme cela. On ne gagne pas des matchs avec des réputations, des médailles. On gagne parce qu’à chaque fois on vise l’excellence, on réduit nos erreurs. Il faut se remettre en question tout le temps. Cela m’irrite d’entendre ou de lire que nous sommes intouchables. C’est difficile de rester au plus haut niveau. Je suis fier de ce que les joueurs ont fait depuis le début de saison et aussi de ce qu’ils ont fait depuis l’obtention du titre en avril dernier. C’est très dur de produire une telle régularité dans le jeu et les performances ».

3 équipes favorites pour la qualification dans ce groupe ?
«N’enterrez pas trop vite Kiev. Je suis incapable de dire pour l’instant qui va se qualifier ».

Plus dangereux de préparer un déplacement à Bucarest que la réception de Madrid ?
« Non. Les joueurs savent la valeur de leurs adversaires. Ce sera un match chaud et ils savent que la qualification se joue à l’extérieur ».
Sur le même thème