masculins / Rangers - OL J-1

La conférence de presse lyonnaise

Publié le 11 décembre 2007 à 19:44 par SR avec RB à Glasgow

Alain Perrin et Sidney Govou ont répondu aux différents médias lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant match…

Sidney Govou :
Sidney, est-ce qu’il y a une méthode pour l’emporter ? Il n’y a pas de méthode particulière. Nous avons eu des indications de la part du staff mais c’est le terrain qui fera la différence, notamment l’envie et la motivation qui vont jouer un rôle important.

Peut-on espérer que ce match sera différent du match aller ?
J’espère bien sinon nous n’aurons rien à attendre de cette rencontre. Il faudra bien évidemment gommer les erreurs du match aller.

Quels sont selon toi les clefs de la rencontre ?
La partie physique sera très importante, il faudra donc répondre présent dans ce domaine. C’est une des clefs du match mais pas l’unique.

Est-ce un match particulier pour toi ?
C’est simplement un match important avec pas mal de pression. On a fait de gros efforts pour jouer cette finale, je n’ai pas plus de pression que pour les autres même si celle-ci est bien excitante.

L’OL a-t-il plus de pression que les Glasgow Rangers ?
Les Rangers ont également pas mal de pression d’autant plus qu’ils jouent à domicile.

[IMG42638#R]Le nul que peuvent se contenter les Rangers change-t-il la donne ? La seule chose que cela change est qu’ils seront qualifiés tant que le score ne bougera pas. Mais ce genre de match nul à la maison n’est pas facile à gérer. Effectivement, le temps jouera en leur faveur mais cela ne fera pas tout dans cette rencontre.

C’est la troisième fois que l’OL joue sa qualification à l’extérieur. Est-ce que les éliminations des deux fois précédentes vont vous servir d’expérience ?
Personnellement oui mais je suis le seul à avoir vécu ces deux rencontres. Le groupe à beaucoup changé depuis donc je ne vois pas forcément un avantage à en tirer. Cette rencontre c’est du 50/50 même si cela penche légèrement en faveur des Rangers.

Est-ce que l’OL s’attendait depuis longtemps à ce genre de rencontre ?
Non car après notre entrée en compétition manquée on ne pensait pas pouvoir se retrouver dans cette situation. On y a pensé juste après le match nul contre Barcelone.




Alain Perrin :
Pouvez-vous nous dire ou est-ce que la pression se situe ?
Elle penche sur nous en raison du passé de l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions. Au moment du tirage au sort, il était normal que le club se qualifie mais les résultats des Rangers et de l’OL ont changé la donne. Il faudra donc que les Rangers gèrent leur résultat à domicile.

C’est une finale à jouer. Est-ce un plus après les résultats effectués en début de compétition ?
C’est un seizième de final retour. C’est un match de coupe. Il faudra attaquer tout en restant prudent.

Que pensez-vous de Brahim Hemdani que vous avez vu évoluer à l’OM ?
Je l’avais effectivement beaucoup apprécié à l’OM. C’est un joueur qui a beaucoup d’intelligence dans son jeu. C’est un très bon milieu de terrain, très précieux.

Les Rangers restent sur deux défaites, il y a-t-il une tendance ?
Pas vraiment, chaque match a sa vérité. C’est un match à part. Les Rangers ont perdu deux fois à l’extérieur mais eux jouent chaque rencontre pour la gagner, peu importe le jeu. De notre côté, on s’applique parfois trop à bien jouer. On retrouvera de l’engagement, du mental et du physique dans cette équipe écossaise, il faudra rééquilibrer cela par rapport au match aller.
Sur le même thème