masculins / Toulouse - OL J-2

La Coupe de France passe par Toulouse

Publié le 11 février 2005 à 09:15 par R.B

[IMG650L]Le TFC n'a jamais vraiment brillé en Coupe. Son prédécesseur dans la Ville Rose, le Football Club de Toulouse, l'a ramené une fois sur les bords du Canal du Midi... Dimanche Arribagé sera absent chez les locaux... Juninho chez les Gones. Un "Juni" qui a fait perdre la mémoire au gardien Christophe Revault...

Le TFC ayant été créé en 1970, ce club n'a jamais remporté la Coupe de France. Son meilleur parcours dans cette épreuve remonte à l'édition 85 où les Toulousains s'étaient inclinés en 1/2 finales aux tirs au but (3tb/5tb) contre le PSG (match aller 2 à 0 ; match retour 0 à 2). C'était l'époque des Domergue, d'Angelo, Christophe, Roussey, Sassus, Stopyra, Marx, Tarantini, Bergeroo…



En revanche le club qui a précédé le TFC dans la ville Rose a lui soulevé cette belle Coupe en 1957. Le 26 mai 1957 au Stade Yves du Manoir à Colombes, le Football Club de Toulouse a battu Angers 6 à 3. Les plus anciens se souviendront des Cahuzac, Dereudre, Pleimelding, Boucher et autre Roussel, le gardien de but. En 1966 et 1945, les Toulousains avaient été éliminés en ½ finales par Strasbourg 3 à 1 et Lille 4 à 0.



D'un club à l'autre, on ne peut pas dire qu'il y ait eu jusqu'à maintenant une véritable histoire d'amour avec la Vieille Dame.



Dimanche la rencontre sera arbitrée par Monsieur Damien Ledentu (35 ans) de la Ligue Languedoc-Roussillon. Il a dirigé en championnat Toulouse 1 Auxerre 2, Caen 0 Toulouse 2 et OL 0 Bastia.



Si le défenseur Dominique Arribagé devrait être absent dans les rangs des Violets qui récupéreront leur latéral Clément, suspendu samedi dernier à Gerland, les Olympiens seront privés de Juninho suspendu à son tour. Un Juninho qui a martyrisé le gardien Christophe Revault au point que celui-ci, en touchant son poteau droit avec la tête sur le 2ème coup franc victorieux du Brésilien, en a perdu la mémoire ! Dans le France Football de ce vendredi 11 février il a déclaré, en répondant à la question -comment abordez vous les retrouvailles avec cet OL privé de Juninho ?- «Juninho ? Mais Lyon est venu nous battre à l'aller sans lui… ». Certes ce jour là, l'international brésilien n'avait pas fait un match extraordinaire. Certes il n'avait pas tiré une seule fois de la rencontre que ce soit dans le jeu ou sur coup franc. Certes, l'OL avait marqué un but sur un coup franc indirect dans la surface, qui avait d'ailleurs suscité une sérieuse polémique de la part des locaux, sur lequel, « Juni » avait laissé faire Wiltord à la passe et Essien au tir victorieux. Cette remarque tout à fait gentille pourrait nous faire croire que Juninho ne laisse des souvenirs qu'en tirant ses fameux coups francs… Qu'il se méfie le capitaine toulousain, même si Paul Le Guen ne rentrera pas en jeu npour les tirer, il y a quelques Gones qui ne sont pas manchots dans cet exercice.



Pour en finir, un regard sur les 15 autres affiches. Il y aura le fameux derby du Nord entre Lille et Lens. Dans cette épreuve les Artois ont l'occasion de sauver peut-être leur saison. PSG – Bordeaux ? Le constat peut s'appliquer à ces Parisiens qui viennent de changer d'entraîneur ! Rennes – Caen, Metz – Sochaux seront les 2 dernières oppositions entre clubs de Ligue 1. Il y aura un Nice – Reims aux belles odeurs du passé ; Libourne essaiera de jouer une fois encore le coupeur de grosse tête en accueillant Monaco ; le petit poucet Rhône Vallée, honneur, doit rêver en recevant Grenoble… Enfin, il y aura au pire en 1/8èmes de finale un membre de CFA puisque Boulogne (CFA) reçoit Blois (CFA2). Le prochain tour ayant lieu les mardi 1er et mercredi 2 mars. Le tirage au sort étant effectué le dimanche 13 février dans le cadre de l'émission Téléfoot, Toulousains, Lyonnais, Parisiens et Bordelais connaîtront avant de s'exprimer leurs adversaires potentiels.



R.B

Sur le même thème