masculins / Communiqué officiel

La décision d’appel de la LFP suspendue jusqu’à la proposition du C.N.O.S.F.

Publié le 24 mars 2010 à 19:06

L’Olympique Lyonnais a pris acte de la décision rendue cet après-midi par la Commission d’appel de la Ligue « à la plus infime majorité » selon son président dont la voix aura été prépondérante et s’interroge sur les motivations qui ont pu conduire à une telle décision.

Le club enregistre avec satisfaction l’évolution entre le vote à l’unanimité mardi de la Commission d’Organisation des Compétitions, interne à la Ligue, qui n’aurait pas dû se saisir de la demande de Bordeaux, et l’équilibre du vote aujourd’hui (deux voix pour et deux contre) de la Commission d’appel, interne à la Ligue, dûment saisie par l’O.L. qui se trouve ainsi conforté dans son intention de demander une conciliation au Comité National Olympique et Sportif Français.

Le club regrette à nouveau avec la plus grande fermeté les situations actuelles dans la programmation des matches qui vont conduire le championnat de Ligue 1 à devoir composer, lundi prochain à neuf journées de la fin, avec 2 matches de retard pour deux de ses principaux candidats au titre dont un match Marseille – Sochaux que la Ligue n’a pas été capable de faire jouer depuis maintenant plus de 4 mois !

L’Olympique Lyonnais déplore enfin l’incapacité de la Ligue à anticiper la probable qualification de Bordeaux en ¼ de finale de la Champions League puis l’éventuel tirage au sort du match O.L. – Girondins de Bordeaux, mais aussi à réagir à l’annonce de ce tirage au sort, qui conduit à cette situation inique.

L’Olympique Lyonnais a donc immédiatement saisi le C.N.O.S.F. pour défendre la légitimité de sa position et d’une façon plus générale pour dénoncer l’inconsistance des initiatives de la Ligue qui vont créer des jurisprudences incompatibles avec une gestion professionnelle des événements comme avec la garantie de l’équité des compétitions.

Le C.N.O.S.F. ayant désigné le conciliateur, Maître Philippe MISSIKA, la décision de la Commission d’appel se trouve donc suspendue jusqu’à ce que le C.N.O.S.F. émette sa proposition à l’issue de l’audience fixé demain à 13H.

Le match O.L. – Grenoble est donc dans cette attente toujours fixée au vendredi à 20H

Sur le même thème