masculins / Manchester - OL : 1 -0

La défaite de l'OL dans la presse

Publié le 05 mars 2008 à 11:31 par BV

On aurait préféré lire « Les Lyonnais l’ont fait », « L’OL crée l’exploit » en « Une » des quotidiens du jour. C’est plus bien plus tristounet. « Lyon n’y arrive pas » se désole L’Equipe. « OL : pas de miracle à Manchester » pour le Progrès.

[IMG41308#L]Dans son éditorial, L’Equipe fustige le « syndrome français » qui s’empare de nos sportifs dans les moments cruciaux où il ne faut pas trembler pour forcer la victoire, qui handicape « des clubs français paralysés par les enjeux ».
Alain Perrin rappelle qu’il s’en est pourtant fallu de peu que l’analyse soit bien différente et que l’OL pousse Manchester aux prolongations. Le poteau trouvé par Keita est « un tournant », analyse-t-il. « On a manqué de réussite dans nos frappes au but (…) La qualification de Manchester ne se discute pas mais on a montré qu’on était au niveau. »
[IMG42949#R]Vincent Duluc est plus sévère. Sous le titre « Chacun à sa place », il constate que « l’élimination de l’OL par Manchester United est normale » et ajoute que « c’est exactement le problème ». « Au moins, hier l’OL était une vraie équipe, note-t-il. C’était simplement une équipe qui n’a pas été capable de faire deux choses à la fois, de rassembler son énergie pour défendre puis se projeter en attaque. »

Sébastien Tarrago donne un coup de projecteur sur le match d’Hatem Ben Arfa qui « n’y a rien changé » : « il lui reste du travail avant de devenir le grand joueur qu’il espère être dans quelques années. Il le sait. Pour le talent, on ne se fait pas de soucis. Mais le talent ne suffit pas. Pas toujours. »

Comme à son habitude, le quotidien sportif analyse la performance individuelle de chaque joueur. Deux hommes sortent du lot : Jérémy Toulalan côté lyonnais, Carrick côté mancunien, tous deux crédités d’une note que 7,5/10. « Toulalan a tout donné » s’exclame Claude Chevally quand Jean-Michel Rouet voit en Carrick « un grand porteur d’eau ».

[IMG42950#R][IMG41305#L]Dans le Progrès, Chrisitian Lanier revient quant à lui sur la prestation de Cris : « autoritaire, rassurant, il a signé un grand retour devant Manchester. Cris est ressuscité. Avec lui, l’OL devrait retrouver la sérénité », écrit-il. Dans son traditionnel jeu et joueurs, le quotidien régional met en exergue le « sentiment d’impuissance » des Rhodaniens créditant Coupet, Squillaci, Cris, Toulalan et Govou de la meilleure note lyonnaise : 6/10.

Antoine Osanna ne dit pas autre chose lorsqu’il relève que « l’OL (a) subi la loi du plus fort ». Et d’affirmer qu’il faut désormais aux Lyonnais « se concentrer sur le championnat s’ils ne veulent pas qu’une désillusion encore plus énorme ne vienne assombrir leur saison ».

[IMG42951#R][IMG41303#L]Aujourd’hui en France met l’accent sur la réaction des Olympiens : « ils ont tout tenté » barre la Une du quotidien. Que leur a-t-il donc manqué ? « Faute de réussite, Lyon n’ira pas plus loin, dit Julien Laurens. Adieu l’Europe ». Non au revoir.
Sur le même thème