masculins

La disparition d'un grand homme

Publié le 02 décembre 2010 à 17:07 par R.B

Il venait de fêter ses 90 ans entouré de sa famille, de ses amis. Charles Mighirian vient de nous quitter. Comment ne pas être affecté par son décès...

Cet Arménien d’origine né à Constantinople en  1920 a en effet réussi sa vie d’homme, d’entrepreneur, de président de l’OL en ayant joué un rôle majeur pour la survie du club. Cet homme admirable a eu une vie bien remplie.

L’homme était intelligent en ayant cette qualité de connaitre ses limites. Il a suscité la sympathie, l’amitié. L'homme était élégant, chaleureux, gentil, généreux; une générosité sans nom. Comment dire du mal de lui ? Un homme convivial avec des valeurs « à l’ancienne ». Nombreux sont ceux à avoir bénéficié notamment de ses corbeilles de fruits qu’il invitait à venir chercher au Marché Gare sans rien attendre en retour. Une belle personne ; une personne admirable. L’homme était le mari de Colette; il était père de Corinne et de Charly. Grand père, aussi, de Charles. Il aimait à se retrouver dans son fief de Joyeuse en Ardèche.



L'homme était entrepreneur. Il avait monté avec son frère une très belle affaire de fruits et légumes au Marché Gare de Lyon après en avoir fait de même à Paris et à Marseille. Il fut pendant 18 ans membre du comité directeur du Nîmes Olympique. Le 13 janvier 1983, il devient président de l’OL en remplaçant Raymond Ravet qui avait démissionné. Il restera en place jusqu’à l’arrivée de Jean-Michel Aulas à qui il passe la main en juin 1987. La réussite de son mandat. Il a tout simplement sauvé le club en le gérant au mieux des moyens du moment dans une période vraiment délicate en prenant des décisions pas toujours faciles à prendre. Un président véritablement sauveur. Charles avait toujours annoncé qu’il laisserait sa place quand quelqu’un arriverait pour prendre sa succession. Il l’a fait. Il deviendra ensuite Président d'Honneur.

Il fut aussi un grand bouliste qui remportera le titre de champion de France  de quadrette en 1980 aux côtés de l’immense  Bernard Cheviet.

Charles a marqué la vie de l’OL comme celle de nombreuses personnes. Il suffit encore aujourd'hui d'écouter les propos des gens à son égard ou simplement de suivre le regard de ces personnes lorsqu'ils en parlent  pour se faire une idée de Charles.

L’Olympique Lyonnais s’associe à la douleur de sa famille et des proches. Et lui présente ses plus sincères condoléances.