masculins / OL - OM 0-1

La fête est gâchée

Publié le 14 avril 2012 à 23:45

Au terme d'un match plus une prolongation très fermés, l'OM est sorti vainqueur de la bataille et a remporté la coupe de la Ligue.

Une finale est belle que lorsqu’elle est gagnée. Tel était le leitmotiv du staff et des joueurs lyonnais avant  d’aborder cette finale. Ce duel OLYMPIQUE en finale de la coupe de la Ligue sentait la poudre. Les deux formations étaient dans des dynamiques bien différentes. Les Lyonnais enchaînaient les bonnes performances depuis le couac de Nicosie tandis que les Marseillais restaient sur une série de douze matchs sans victoire.
Au coup d’envoi, Rémi Garde alignait la composition suivante : Lloris, Réveillère, Lovren, Umtiti, Dabo, Gonalons, Källström, Briand, Bastos, Lisandro, Gomis.

Le début de rencontre était assez tendu. Les fautes au milieu de terrain étaient nombreuses et surtout lyonnaises. Aucune occasion dangereuse n’était à déplorer après une demi-heure de jeu. La crispation était palpable. Même lorsque Steve Mandanda se trouait sur un corner de Källström, aucun Rhodaniens n’était à la réception (30e). Un centre-tir de Michel Basots fut à deux doigts d’être exploité par Lisandro puis Bafé Gomis mais il fila en six mètres. Les 80 000 spectateurs du Stade de France assistaient vraiment à une partie très fermée.

La seconde période repartait sur les mêmes bases que la précédente. Bafé Gomis fut désiquilibré dans la surface marseillaises pas assez pour provoquer un penalty (54e). Une hésitation des joueurs de Rémi Garde sur un coup franc lointain fut tout proche de profiter  à Ayew juste devant Hugo Lloris (59e). Valbuena tenta sa chance de loin avec un tir enroulé mais Hugo Lloris était vigilant et laissa filer. Dans la foulée Amalfitano reprenait de la tête un centre de Valbuena mais Hugo Lloris déviait de justesse sur son poteau (64e). Clément Grenier remplaça alors Michel Bastos. Les deux équipes se neutralisèrent et la prolongation se profila.

Jimmy Briand se procura sans doute la plus belle occasion du match sur un service de Réveillère mais l’ailier e l’OL ne trouva pas le cadre sur sa demi-volée (102e). Juste avant la mi-temps de la prolongation Brandao, servi par Cheyrou, domina Samuel Umtiti avant de frapper du gauche entre les jambes d’Hugo Lloris (105e).  Les Marseillais étaient alors survoltés. André Ayew trouva Hugo Lloris sur sa route sur une tête (106e). Bizarrement, Monsieur Lannoy oublia de siffler un penalty sur Alex Lacazette à quelques minutes du terme de la prolongation (117e). En revanche celui-ci expulsa logiquement Dejan Lovren après que celui-ci se soit emporté. La coupe avait choisi son camp et ce fut le mauvais…

La feuille de match !

Sur le même thème