masculins / Peace Cup

La finale contre Tottenham

Publié le 21 juillet 2005 à 16:11 par R.B

[IMG4558L]En faisant match nul 1 à 1 contre la Real Sociedad, <b>Tottenham</b> s'est qualifié pour la finale de la Peace Cup ; Boca Juniors s'est imposé 3 à 1 face à Sundown, mais il a manqué un but aux Argentins pour devancer les Anglais. Les partenaires de <b>Defoe</b> ont souffert, mais ils passent finalement grâce à leur meilleure attaque : 6 buts contre 5… le goal average étant identique. Rendez-vous dimanche à Séoul...

En faisant match nul 1 à 1 contre la Real Sociedad, Tottenham s'est qualifié pour la finale de la Peace Cup ; Boca Juniors s'est imposé 3 à 1 face à Sundown, mais il a manqué un but aux Argentins pour devancer les Anglais. Les partenaires de Defoe ont souffert, mais ils passent finalement grâce à leur meilleure attaque : 6 buts contre 5… le goal average étant identique. Les Londoniens de Martin Jol présentaient une équipe sans Kanouté, Naybet, King, Robinson et Keane est entré en jeu sur la fin. L'ancien marseillais Mido a ouvert le score en première période sur une action Tainio-Defoe; les Espagnols égalisant dès la reprise.



Cette finale était celle souhaitée par Gérard Houllier ; le président Jean-Michel Aulas souhaitait pour sa part jouer contre Boca Juniors. Il a suivi avec son entraîneur la seconde période en poussant les coéquipiers de Jérémy Brechet à marquer ce but supplémentaire. «Ce sera donc une finale européenne comme lors de la première édition de la Peace Cup. Tottenham est une grande équipe européenne qui a failli se qualifier pour la Coupe de l'Uefa. Il y a de très bons joueurs dans cette formation. Tottenham ? Ce sera un challenge supplémentaire pour Gérard et aussi des retrouvailles avec un club qui fait partie de l'histoire lyonnaise (matchs européens en 1967). La finale ? Si je suis resté en Corée avec les joueurs, c'est pour la gagner ». Quant à Gérard Houllier, il connaît bien évidemment cette équipe anglaise et il prévoyait déjà qui devrait être aligné par le successeur de Jacques Santini. Une chose est certaine : il y a des garçons qu'il faudra surveiller de près, notamment l'attaquant Defoe, très remuant. L'ancien auxerrois Tainio a montré de belles choses dans sa nouvelle formation. Rendez-vous dimanche à Séoul pour la finale.



R.B