masculins / Mondial 2006

La France et la Suisse se neutralisent

Publié le 13 juin 2006 à 21:00 par SR avec BV

Après s’être tenu en échec lors des phases éliminatoires (0-0 ; 1-1), l’équipe de France et la Suisse se sont une nouvelle fois neutralisée à Stuttgart lors de leur entrée en lice pour le mondial 2006.

Dans une rencontre crispante garnie de nombreuses occasions manquées, les français ont eu la plus belle frayeur de la partie lorsque Frei, après 24 minutes de jeu, envoyait le cuir sur le poteau gauche de Barthez.

3 Lyonnais figurait sur la feuille de match au coup d’envoi, 2 en « Bleus » et un en « Rouge ». Malouda, ménagé ces derniers temps, se retrouvait sur le banc pour ce premier match de poule. Abidal, lui, récoltait les fruits d’une bonne campagne de préparation et a rendu une copie semblable à ses récentes prestations. Domenech changeait le côté offensif de son équipe en ne titularisant qu’un seul attaquant. Ainsi, Ribéry, Zidane et Wiltord se retrouvaient derrière Henry dans une formation inédite positionnée en 4-2-3-1.

Alors que les matchs de préparation penchaient vers la gauche, la nouvelle organisation des Bleus produisait des offensives parfaitement équilibrées sur la largeur du terrain. La présence de Nino sur le flanc droit amenait des solutions nouvelles. Wiltord, qui honorait sa 80ème sélection en équipe de France, permettait à Henry d’ouvrir les hostilités sur un centre côté droit mais le Gunners ne cadrait pas sa frappe.
Quant les rôles s’inversait, Nino était trop court sur un service d’Henry (21’). Enfin, juste avant d’être suppléé par Dhorasoo, l’attaquant lyonnais profitait d’un très bon une-deux avec Zidane pour aller défier le portier adverse, mais c’était sans compter sur le bon retour de Degen (84’).

Quant au plus Lyonnais des Helvètes, on ne pourra lui blâmer qu’une main involontaire et incontestable, que l’arbitre omettait de siffler. Patrick Müller a été remplacé après 70 minutes de jeu.

[IMG40677#R]Le partage des points laisse la Corée du Sud prendre la tête du groupe G tandis que les 2 clubs supposés favoris du groupe se partagent la seconde place.
L’entraîneur, Raymond Domenech réagissait au micro de TF1 en fin de rencontre : « Match nul alors que l’on aurait pu faire la différence. Cela n’a pas été facile mais il y aura d’autres matchs et d’autres chances, notamment contre la Corée.
Ce soir nous enlevons 2 points à un concurrent direct…
On prend des cartons puisque l’arbitrage est pointilleux, on ne comprend pas toujours, c’est nouveau et faut faire avec. Evitons malgré tout d’hypothéquer nos chances pour le troisième match en prenant trop de cartons. »



Dans l’autre match du groupe G
Fin du feuilleton togolais : au coup d’envoi, Otto PFISTER avait retrouvé sa place sur le banc des Eperviers. Au terme d’une semaine agitée dans la coulisse, on donnait bien peu de chances aux coéquipiers d’Emmanuel Adebayor face aux derniers demi-finalistes de la compétition. L’entame de match était pourtant favorable aux Togolais. Grâce à une réalisation du Guingampais Mohamed Kader Touré, ils rejoignaient les vestiaires à la pause nantis d’un but d’avance.

L’expulsion de leur capitaine, Abalo Yaovi, dès l’entame de la seconde période, leur portera un coup fatal. Sur le coup franc suivant, Chun-Soo Lee égalisait avant le but de la victoire inscrit par l’ancien Messin Jung-Hwhan Ahn.
Grâce à ce succès, les Sud-coréens entamaient de la meilleure des façons la compétition. Dimanche 18 juin à 21h à Leipzig, ils affronteront l’équipe de France.



Résultats du groupe G:
Togo 1 – Corée du Sud 2
France 0 – Suisse 0.

Classement du groupe G:
1. Corée du Sud 3 points (+1) ; 2. France 1 pt (0) ; 3. Suisse 1 pt (0) ; 4. Togo 0 pt (-1)