masculins / Euro 2016

La France organisera l’Euro 2016

Publié le 28 mai 2010 à 13:09 par DC

La candidature française a été retenue pour organiser le championnat d’Europe des nations en 2016.

L’Euro 2016 démarre aujourd’hui pour la France. A 13h à Genève, Michel Platini, le président de l’UEFA a dévoilé l’identité de l’organisateur du championnat d’Europe version 2016. Et c’est avec un certain soulagement que la délégation tricolore présente sur place a découvert le nom de la France sur la fameuse enveloppe. Christian Karembeu et Zinedine Zidane entre autre étaient venus soutenir la candidature française.

Déception donc pour les deux autres candidats, à savoir la Turquie et l’Italie. Surtout pour le premier cité, qui nourrissait de grands espoirs dans l’attribution de cet évènement. D’autant plus que pour la troisième fois consécutive, la Turquie se voit recalée. Pour l’Italie, on ne peut pas parler de surprise puisque le dossier n’était pas vraiment soutenu par les politiques transalpins.

Ce sera la troisième fois que la France organise cette phase finale. Elle avait déjà été le pays hôte en 1960, pour la première édition, puis en 1984 pour une victoire finale des Bleus contre l’Espagne (2-0), synonyme de premier titre international. En 2000, la France gagnera à nouveau mais cette fois-ci aux Pays-Bas face à l’Italie (2-1 ap).

A noter que la France dispose d’une sélection de douze stades pour l’organisation de cette compétition. Mais seuls neuf accueilleront réellement l’Euro, puisque les trois autres seront « réservistes » et donc utilisables en cas de problème. Le Stade de France est bien sûr aux normes, alors que sept enceintes vont être rénovées. A savoir celles de Lens, Marseille, Nancy, Paris, Saint-Etienne, Strasbourg et Toulouse. Tandis que quatre sont encore au stade du projet de construction : Bordeaux, Lille, Lyon et Nice.

A noter que pour la première fois, la phase finale se déroulera avec 24 équipes et non 16 comme à l’habitude. 32 ans plus tard, l’histoire pourrait se répéter, on l’espère…

C'est en tout cas une très bonne nouvelle pour le football français, et notamment pour le projet grand stade OL Land.