masculins / Droit de réponse

La Ligue répond à Bruno Derrien

Publié le 17 septembre 2008 à 17:51 par

Dans son édition datée du 16 septembre 2008, France Soir a proposé « Quatre idées pour sauver les arbitres ». Dans l’une d’entre elles (« Apaiser les esprits »), le quotidien affirme qu’ « il faudrait ainsi calmer certains esprits et faire attention aux excès de langage ». Et d’exemplifier : « Bruno Derrien, ex arbitre de L1, a noté que les interventions de Jean-Michel Aulas auprès de la Ligue le gênaient, faisant référence à un changement du corps arbitral originaire de Bordeaux au profit d’un trio marseillais l’an passé. Derrien reconnait aussi que ses collègues sont mis sous pression face à des clubs puissants comme Lyon ».

Dans un droit de réponse publié aujourd’hui dans France Soir, la Ligue de Football professionnel a tenu à préciser que « Jean-Michel Aulas n’est jamais intervenu après de la LFP pour obtenir un quelconque changement d’arbitre ou d’arbitre assistant. Les désignations ne sont pas effectuées par la LFP mais par la Fédération française de football, via la Direction nationale de l’arbitrage. Dans le cas du match Lyon – Nancy, auquel il fait référence, la DNA avait estimé que la désignation d’arbitres bordelais pour ce match, alors que Bordeaux et Lyon luttaient pour le titre du champion de France, n’était pas opportune. C’est pour cette raison, comme elle l’avait alors expliqué, que la DNA avait procédé à un changement du corps arbitral. »