masculins / OL - EAG

« La motivation a toujours été la même »

Publié le 02 novembre 2013 à 08:00 par SC

De la Ligue des Champions au National, en passant par la L2, Lionel Mathis a (presque) tout connu dans sa carrière. Avec la même envie, le joueur de 32 ans savoure les matchs de Ligue 1 comme si c’étaient les premiers et est resté fidèle à Guingamp, malgré les mauvaises passes du club.

Quel bilan faîtes-vous du début de saison ?
C’est un bilan forcément positif. On ne pensait pas se retrouver aussi haut dans le classement. Donc, on est très satisfait de que l’on fait pour l’instant.

Quelles sont les ambitions du club cette saison ?
C’est le maintien, tout simplement. On ne peut pas penser à autre chose lorsque l’on monte de la Ligue 2. L’objectif est donc de terminer avant la 18ème place et de faire une seconde saison dans l’élite.

Est-ce que vous pensez que Guingamp peut prétendre à mieux ?
Au vu de ce que l’on fait et de nos résultats, peut-être. Si on peut finir plus haut, on sera forcément content. Mais, c’est trop tôt pour le dire, on n’est même pas à un tiers du championnat. Souvent, les promus font des bons débuts et ont des trous un peu plus tard. On ne s’imagine pas largement au-dessus, mais si on peut aller chercher des positions plus hautes, on ne se gênera pas.

Les trois promus dans les cinq premiers…comment vous l’expliquez ?
Il y a déjà un promu qui est au-dessus. Monaco a beaucoup d’argent et a fait un très bon recrutement, donc c’est normal qu’il soit dans les premières places. Pour Nantes et Guingamp, ça peut sûrement s’expliquer par la dynamique de la montée dans l’élite, mais aussi par la qualité des joueurs. Honnêtement, je n’ai pas d’autre explication.

Le niveau de la Ligue 1 a-t-il baissé ?
Je pense plus que c’est le niveau de la Ligue 2 qui est très bon plutôt que celui de la Ligue 1 qui baisse. Les équipes de L2 qui jouent le haut-tableau ont un très bon niveau. On le voit dans les matchs de Coupe, où il y a beaucoup de clubs de l’élite qui sont éliminés par une équipe d’une division inférieure. Mais non, je ne pense pas que le niveau de la L1 baisse.

Avant, dans le football que l’on développait, il n’y avait pas beaucoup de spectacle et on ne prenait pas beaucoup de plaisir sur le terrain. Gourvennec est arrivé avec sa philosophie de jeu. Les joueurs ont tout de suite adhéré et prenaient du plaisir

Vous avez connu le National, la L2 et la L1, quelles sont les différences de jeu pratiqué entre ces divisions ?
Le National reste très particulier, puisque la plupart des équipes n’est pas professionnelle. Il y a un gros écart de niveau entre le haut de tableau et le reste. Au sujet de la L2, il y a beaucoup de matchs qui tiennent la comparaison avec ceux de L1. Mais, la L1 reste meilleure techniquement, tactiquement et dans la vitesse de jeu. C’est un peu meilleur en tout.

Vous êtes le guingampais qui a le plus joué en L1 (186 matchs), avez-vous un rôle particulier dans le groupe ?
Oui mais avant tout par mon rôle de capitaine. C’est vrai que je suis un joueur d’expérience mais mon passé dans la L1 date déjà de quelques années. On oublie assez vite. Je ne peux pas parler de ça aux jeunes. Je le fais plus par rapport à mon âge.

Avez-vous hésité à rester à Guingamp lors de la descente en National ?
Je n’ai pas du tout hésité. Je faisais partie de l’équipe qui était descendue en National, je voulais à tout prix faire partie de celle qui remonterait en L2. La question ne s’était même pas posée. Il y a eu aussi l’arrivée de Jocelyn Gourvennec, qui a amorcé une dynamique très intéressante. Il a amené une certaine qualité de jeu. Avant, dans le football que l’on développait, il n’y avait pas beaucoup de spectacle et on ne prenait pas beaucoup de plaisir sur le terrain. Gourvennec est arrivé avec sa philosophie de jeu. Les joueurs ont tout de suite adhéré et prenaient du plaisir.

Jouer en National n’est pas trop dur à accepter après avoir connu la Ligue des Champions ? Est-ce que la motivation reste la même ?
C’est particulier, c’est sûr. Mais, au fil des saisons, on ne voit pas du tout les choses comme cela. Les matchs s’enchaînent, les saisons changent. La motivation a toujours été la même. Guingamp a des structures professionnelles, donc j’étais dans très bonnes conditions et je n’avais pas l’impression d’être en National. Je faisais le métier en National comme je pouvais le faire à un niveau au-dessus. Je savais que l’on avait une bonne équipe. Je voulais aussi remplir mon rôle de capitaine.



Est-ce que vous pensez que les blessures ont freiné votre carrière ?
Celle qui m’a le plus handicapé est la fracture au péroné alors que j’étais en fin de contrat à Auxerre. Sans toutes ces blessures, j’aurai sûrement fait toute ma carrière en L1. Mais, je ne pense pas du tout à cela.

Quelle suite allez-vous donner à votre carrière ? Terminer à Guingamp ?
L’objectif principal est de continuer à jouer au football et d’être bon, que ce soit à Guingamp ou ailleurs. Je suis bien physiquement et le fait de retrouver les terrains de L1 m’a donné encore plus d’envie. Mon contrat se finissant à la fin de la saison, toutes les éventualités sont envisageables.

Vous n’avez jamais joué à l’étranger, est-ce un choix ?
L’étranger pourrait être un challenge. Je ne l’ai pas fait avant puisque je n’ai pas eu l’opportunité de le faire, autrement pourquoi pas. J’ai toujours joué en France et je suis content de mon parcours.

Quel regard portez-vous sur l’OL ?
C’est une équipe qui est plus en difficulté que par le passé. On n’est pas trop habitué à voir l’OL dans la deuxième partie du classement. Sur le jeu, je suis mal placé pour les juger, je ne regarde pas tous leurs matchs. Mais, c’est sûr que cela fait bizarre.

Quels souvenirs gardez-vous des matchs contre l’OL ?
J’ai beaucoup de mauvais souvenirs. J’ai perdu deux Trophées des Champions contre l’OL (2003 et 2005). J’avais l’image d’une équipe invincible, qui jouait au très haut-niveau. Elle était un ou deux crans au-dessus de toutes les autres. C’était un vrai rouleau compresseur. J’ai presque perdu tous mes matchs contre l’OL, et pas des petites défaites. .

Sur le même thème