masculins / Hapoël - OL

La presse au matin d’Hapoël Tel Aviv - OL

Publié le 29 septembre 2010 à 10:34

Ce soir, l’OL rencontre l’Hapoël Tel Aviv pour la deuxième journée de Ligue des Champions. Tour d’horizon de la presse.

Le Progrès a choisi un témoin de choix pour présenter ce match, en la personne de Luis Fernandez. Le nouveau sélectionneur d’Israël « connaît parfaitement cette équipe de l’Hapoël ». Pour lui, « C’est une équipe équilibrée, vive, technique. Elle n’est pas athlétique, mais il faut la prendre au sérieux » précise-t-il. Avant d’évoquer les joueurs clés de cette formation : « Il y a en attaque de bons joueurs techniques, Sahar, Shechter et Vermouth. Le Brésilien Da Silva est un bon défenseur, Romain Rocchi je le connais bien, et puis le gardien Enyeama a fait ses preuves au mondial ».

Mais il tempère tout de même son propos en remarquant que « si l’OL fait le match de Saint-Etienne avec les efforts nécessaires, il s’imposera ». De son côté, le milieu de terrain français Romain Rocchi, arrivé de Metz cette saison, pense lui que « Si l’on sait résister, on sera plus en confiance et on pourra créer la surprise ».  Attention donc à cette formation, qui n’effraie pourtant pas Anthony Réveillère, qui a vu contre Saint-Etienne « un jeu encourageant ».

Pour l’Equipe, il convient de souligner « la forme actuelle de Puel, très souriant et plaisantant ». Le quotidien sportif évoque alors l’effet Aulas, qui a appelé son entraîneur à « davantage d’ouverture » souligne-t-il. Et au président lyonnais de confirmer, « l’important c’est le sourire ». Une donnée qu’a visiblement intégré Claude Puel, puisqu’à la question de savoir s’il allait bien en ce moment (hier en toute fin de conférence de presse), il a répondu de façon très spontanée : « Moi, merci je vais bien, je vous remercie de vous soucier de mas santé ». Et avec le sourire en prime.

L’Equipe rappelle en fin que dans ce genre de contexte compliqué, « l’OL sait faire en général ». En précisant au passage, que les Lyonnais sont « dans le groupe des boiteux ». En effet, toutes les équipes qui le composent sont en difficulté dans leur championnat, « entre la 8° et la 18° place ». Et dans cette situation, « l’expérience des Lyonnais dans ces voyages en Ligue des Champions, laisse songer qu’ils vont s’en sortir ».

Enfin, dans Aujourd’hui en France, Jérémy Toulalan rappelle « qu’il n’y a que les victoires qui nous remettront dans le bon sens ». Une confidence qu’il avait lâchée au lendemain de la défaite face à Saint-Etienne. Et à Claude Puel de conclure un brin combatif : « Un nul ne me convient pas, il faudra prendre les trois points, même si je respecte cette équipe ». Du positif donc.

Sur le même thème