masculins / Fiorentina-OL

La presse étrangère à la loupe

Publié le 25 novembre 2008 à 12:00 par RD

Les quotidiens étrangers jugent les chances de leurs équipes avant les matches européens de ce soir.

Pour la Gazzetta Dello Sport, seule la victoire compte. Le quotidien sportif transalpin insiste sur le caractère « décisif » de la rencontre qui vaut « trois points et une belle dose d’espoir » pour poursuivre l’aventure européenne. « La première victoire européenne », c’est également ce que souhaite le capitaine de la Fiorentina, Dario Dainelli, qui insiste sur le fait que « certaines valeurs ne peuvent nous manquer demain soir ». L’entraîneur toscan, Cesare Prandelli, déclare vouloir « écrire l’histoire » et en appelle aux « joueurs d’expérience et de personnalité » pour motiver ses troupes, tout comme au public florentin : « Je demande à notre public de la participation, de l’envie d’être avec l’équipe, de nous stimuler ». Le journal insiste également sur le parcours moyen effectué par la Viola cette saison en Ligue des Champions, revenant particulièrement sur le nul (2-2) concédé à Gerland par les Italiens « qui demande encore à être vengé ».

Dans l’autre quotidien sportif Tutto Sport, Dainelli affirme que « tout dépendra de notre attitude sur le terrain ». Et si Benzema reste un joueur « rapide et physique », le capitaine toscan prévient qu’ « en limitant les espaces, les Lyonnais se retrouveront en difficulté ».
Le quotidien généraliste Il Corriere della Sera titre « Mutu – Gilardino, dernier appel » insistant sur « l’obligation de vaincre » ce soir. Le journal met les deux stars de la Fiorentina devant leurs responsabilités afin de « garder une lueur d’espoir » en Ligue des Champions.
La Stampa ne manque pas de revenir sur les « pesantes absences » de Clerc, Bodmer et Réveillère en défense du côté de Lyon et avertit la formation italienne en leur conseillant de « garder un œil sur Juninho, comme toujours à craindre énormément sur coups de pieds arrêtés ».

Du côté du Bayern, il s’agit de « la semaine de vérité » a lâché Uli Höneß, le manager bavarois, sur le site Internet du club. Le Bayern, qui reçoit ce soir le Steaua Bucarest, enchaînera samedi avec un déplacement à Leverkusen. Les deux équipes sont ex aequo au classement, à 3 longueurs de leader Hoffenheim. Pour le journal Kicker, qui explique qu’un match nul suffit aux Bavarois face à Bucarest pour se qualifier, le capitaine Mark Van Bommel répond qu’au-delà de la qualification, « il attache une grande importance à finir en tête du groupe ». Quant aux joueurs du Steaua, poursuit Kicker, ils ont récemment décrété un « boycott des médias roumains, justifié par les constantes attaques de la presse sportive nationale ».