masculins / OL - PSG J-2

La presse francilienne avant OL - PSG

Publié le 26 novembre 2010 à 11:00 par DC

A deux jours du choc de la quinzième journée de Ligue 1 à Gerland, la presse en Ile-de-France pose les bases de cette rencontre au sommet. Coup d’œil.

Au lendemain de la défaite de l’OL face à Schalke, le Parisien a pu rencontrer le président Jean-Michel Aulas dans la capitale. Pour un entretien publié ce matin, dans les colonnes du quotidien. A cette occasion, l’homme fort de l’OL évoque le PSG, en pleine bourre actuellement, et avant un match très attendu dimanche.

« Depuis dix ans, c’est probablement l’année où le PSG vient avec le plus de certitudes » confie tout d’abord le président lyonnais. Un signe de méfiance, tout de suite chevauché par une certaine amertume à l’évocation des propos d’Antoine Kombouaré envers Hugo Lloris. Une critique qu’il avait émise dimanche soir sur M6, sur la supposée « méforme » du portier de l’OL.

« On en reparlera après le match » répond sèchement Mr Aulas quand le journaliste du Parisien lui demande son avis. Avant tout de même, de dire un mot sur les anciens de la maison. « On a toujours les meilleurs relations Ludo (Giuly), et Peguy (Luyindula). Quant à Greg (Coupet), c’est quasiment une relation de père à fils » concède-t-il.

Enfin, quand il s’agit de parler de titre, le président annonce sans concession : « Si Lyon n’est pas champion, ce sera peut-être Paris. » Un aveu qui en dit long sur les qualités du groupe parisien.

Parmi les joueurs à suivre dimanche, Guillaume Hoarau, qui n’a pas souhaité commenter la performance de l’OL en Ligue des Champions. « Les problèmes de l’OL ne me concernent pas. Et puis, il ne faut pas oublier qu’ils se sont qualifiés pour les huitièmes » retient-t-il.

Malgré tout, l’attaquant parisien se veut ambitieux en vue de la rencontre de dimanche : « Il faut aller faire une belle performance à Gerland et tenter de reléguer les Lyonnais à quatre points. » De son côté, Ludovic Giuly pense que l’absence de Yoann Gourcuff (absent trois semaines selon Mr Aulas) ne sera pas un handicap pour l’OL.

« Le principal danger, c’est l’Argentin Lisandro. C’est vraiment le joueur qu’il faudra maîtriser » note le lutin parisien. Enfin, toujours dans les colonnes du quotidien, le roi de Gerland, Greg Coupet prévient que l’OL sera bien présent.

« Monsieur Aulas a annoncé une remise en cause sévère de ses joueurs. Ce qui est sûr, c’est que dimanche les Lyonnais vont être super remontés » assure-t-il. Et on serait tenté de le croire.