masculins / Debrecen - OL : 0 - 4

La presse salue le succès de l'OL

Publié le 30 septembre 2009 à 11:03 par BV

La presse salue ce matin le large succès de l’OL aux dépens de Debrecen : « la balade hongroise de l’OL » (LE PROGRES), « Impitoyable, l’OL ! » (L’EQUIPE), « Les Lyonnais au plus que parfait » (LE PARISIEN), « L’OL cartonne en Hongrie » (LE DAUPHINE LIBERE).

« C’est une véritable leçon de réalisme et de football de haut niveau que l’Olympique lyonnais a donnée, hier soir, au champion de Hongrie, note L’EQUIPE. Hier soir, tout s’est arrêté trop tôt pour Debrecen (…) Trois coups de pied arrêtés, trois buts en même pas une demi-heure. Le fruit d’un monde séparant les deux équipes aux standing différents, mais la conséquence, aussi, d’un maximum de réussite coté lyonnais. »

L’OL, vainqueur « sans l’ombre d’un doute », « n’a pas plaisanté » souligne LE PROGRES qui ajoute que « le caractère plus ou moins énigmatique de l’adversaire était balayé aux quatre vents des plaines de Hongrie ».
[IMG50175#R]Dans la rubrique Jeu et Joueurs, le quotidien régional ressort le collectif lyonnais : « Källström, Pjanic, Govou et Lloris ont été les chefs de file d’un groupe sans faille » : tous ont été crédités d’un 7/10, avec une mention spéciale pour le milieu de terrain suédois, « le détonateur », qui en « montrant la voie à ses coéquipiers » a symbolisé le « départ idéal » de l’OL, une habitude que le club rhodanien avait un peu perdu ces derniers temps : « ce soir, ce n’était pas loin d’être parfait » se félicita le premier buteur olympien de la soirée. « On s’est rendu le match facile, renchérit Claude Puel. On a eu de la réussite et il ne faut pas oublier que Lloris a été sollicité. » Jérémy Toulalan préférant quant à lui mettre l’accent sur la bonne tenue collective de la formation rhodanienne.

L’EQUIPE désigne Miralem Pjanic homme clé de la rencontre. Attribuant au Bosniaque la note de 8/10, Vincent Duluc relève qu’ « à ce rythme-là, tous les autres vont vouloir porter le maillot n° 8 de Juninho, juste pour voir si cela suffit à marquer de coups francs directs en Ligue des Champions ».
De ce succès, le quotidien sportif retient également le chiffre 7, soit le nombre de buts inscrits cette saison par Bafé Gomis : « c’est le meilleur buteur parmi les joueurs évoluant en Ligue 1, toutes compétitions confondues ».

Prochain rendez-vous pour l’OL sur la scène continentale : dans trois semaines à Anfield avec pour horizon un bilan de trois succès en autant de rencontres, ce qui ne lui est plus arrivé depuis la saison 2006/2007, « avant de recevoir les Reds et d’aller en Toscane. Le calendrier n’est pas spécialement engageant, mais la prestation d’hier soir ressemble à un bon passeport » analyse LE PROGRES. Et L’EQUIPE d’ajouter : « A Anfield avec, pourquoi pas, l’idée de s’imposer et de plier le groupe au bout de trois matches, ce qui aurait un certain panache. »
Sur le même thème