masculins / AJA 1 - OL 3

La presse salue les champions

Publié le 18 mai 2008 à 13:58 par BV

La presse de dimanche 18 mai revient très largement sur le septième sacre de champion de France de l’Olympique Lyonnais.

« Lyon au 7e ciel » s’étale en Une du Journal du Dimanche qui relève que « Lyon triomphe après une incroyable soirée ». En dominant Auxerre (3 – 1), l’OL a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès. « Jamais un club d’un des grands championnats européens n’avait régné sur son territoire sur une telle durée, souligne le journal dominical. C’est un exploit phénoménal que le temps permettra d’apprécier à sa juste valeur ». Un exploit d’autant plus appréciable que, « jamais depuis 2002, Lyon n’avait senti le souffle d’un opposant d’aussi près à la dernière journée ».

Il aura en effet fallu 38 journées au club rhodanien pour s’octroyer son « sept d’or » qui occupe la Une du Progrès. La photo de Juninho, Fred, Cris, Ben Arfa, Mounier, Beynié, Clerc et Roux, entourant le trophée, illustre l’immense joie des Rhodaniens sur la pelouse de l’Abbé Deschamps. Très cathodique, le quotidien régional salue d’un « sept sur sept » l’exploit de l’Olympique Lyonnais : remporter 7 titres de rang. « La performance est immense et extraordinairement jouissive au regard de la saison, souligne Antoine Osanna. (…) Les coéquipiers de Juninho durent aller au bout d’eux-mêmes. Ce supplément d’âme ne se commande pas. Il est généralement inscrit dans les gênes des champions. Et les Lyonnais en sont de formidables. » Comme le note Christian Lanier : l’OL champion pour la septième fois consécutive, « c’était inimaginable il y a vingt ans, impensable il y a dix ans, incroyable maintenant (…) On mesurera dans quelques années à quel point Juninho a fait grandir l’OL ».
Le Progrès revient également sur le soutien massif dont ont pu bénéficier hier les hommes d’Alain Perrin. Dans l’Yonne, tout d’abord où « 8 000 Lyonnais [ont] enflammé Auxerre ». Sur la place Bellecour, ensuite, où s’étaient massés « 5 000 « tifosis » bleu blanc rouge ». Et, au coup de sifflet final, c’est tout une ville, « Lyon [qui]chavira de bonheur ».

L’Olympique Lyonnais fait très naturellement la Une de L’Equipe illustrée par la joie de Källström, Grosso, Fred, Juninho et Cris. « Epoustouflant ! » titre le quotidien sportif devant la « cascade de buts » (43) d’une 38e journée de championnat au scénario incroyable, qui a vu Marseille arracher la troisième place, qualificative pour la Ligue des Champions, Saint-Etienne gagner son billet pour l’UEFA et Paris assurer son maintien aux dépens du RC Lens.
« Lyon reste le patron » constate Sébastien Tarrago : « Ni Bordeaux ni la peur n’ont rattrapé l’Olympique Lyonnais ». Avec ce septième titre, « l’OL s’est hissé à un niveau qui ne sera peut-être jamais atteint ».
Vincent Duluc donne, lui, un coup de projecteur sur la joie des Lyonnais qui fut « beaucoup plus spectaculaire que la saison dernière ». Et de souligner que « dans une semaine, ils veulent recommencer ».

L’OL partage la Une du quotidien Aujourd’hui en France avec le dernier film de Woody Allen, Vicky Cristina Barcelona : « Le sacre de Lyon ». Le quotidien note que « l’OL n’a pas tremblé pour s’offrir un 7e titre d’affilée ». Une série qui est aussi celle de Coupet, Govou et Juninho, qui rejoignent ainsi Hervé Révelli et Jean-Michel Larqué en tête du classement du plus grand nombre de titres de champion de France. « Ce record n’avait rien changé à ma vie, déclare ce dernier. Que les Lyonnais m’aient rattrapé ne changera rien non plus ». Il salue également la gestion de Jean-Michel Aulas qui « ne s’est jamais trompé ». A ses yeux, « l’an prochain, Lyon sera encore favori ».
Sur le même thème