masculins / OL - OGC Nice

La réaction du coach

Publié le 21 mars 2015 à 18:01 par SC

Hubert Fournier a réagi au micro d’OL TV après la défaite contre Nice.

Pour prétendre à gagner, il aurait fallu faire plus. Mettre plus d’engagement en première période. Sur la seconde, on peut avoir des regrets car on revient à la marque. On a manqué de maturité. On aurait dû les faire courir. Mais ce n’est pas ce qu’on a fait. On s’est précipités. On a frappé de loin, on a été brouillons dans les 20 dernières minutes…On a le potentiel pour battre cette équipe de Nice mais on a montré trop d’insuffisances. On nous parle d’un calendrier plus favorable mais ce sont des matchs dangereux. On a été pris au piège…Les absences ? On ne peut pas se cacher. Ca a nuit à la performance collective même si les remplaçants ont mis beaucoup d’envie…On perd Yo, Maxime en fin de match qui a un petit problème musculaire….C’est un coup d’arrêt. A cette période de la saison, c’est préjudiciable de perdre à domicile. On ne récupérera pas ces points.


Michel Audrain
« C’est un match à oublier. Nice a joué avec ses armes et nous a gêné. Alassane nous a fait du mal. C’est un couac…On ne va pas incriminer les joueurs. Ça fait mal. On ne doit pas perdre même si on n’a pas été bons. Après l’expulsion, on a déjoué. On a manqué de maturité collective. On fait entrer des jeunes joueurs. Ils ont essayé d’œuvrer. On a manqué de lucidité, de percussion…Il y a ce collectif qu’on a perdu. Samuel Umtiti est énorme depuis quelques semaines… On avait insisté sur l’agressivité. Les coups de pied arrêtés sont significatifs. On est présents mais on ne sort pas. On ne doit pas voir ce genre de buts. On sent une équipe statique, qui attend. On n’est pas réactifs. On paie le prix fort sur ce premier but…On aurait dû mener 2 à 1 à 11 contre 10. On n’a pas assez montré de velléités offensives. Il nous a manqué aussi du jeu sur les côtés pour déstabiliser la défense niçoise. C’est pour cela qu’on a essayé de mettre Tolisso sur le côté gauche…Ce n’est pas un coup sur la tête, c’est une petite gifle. Les joueurs vont partir dans leur sélection respective. »

Sur le même thème