feminines / Ligue des Champions

La reconquête

Publié le 07 octobre 2015 à 23:00 par OT

L'OL féminin débute sa campagne européenne sur le terrain des Polonaises du Medyk Konin, ce jeudi (en direct et en exclusivité France sur OLTV à partir de 15h25).

Pour une équipe qui a disputé quatre finales consécutives et remporté deux d'entre elles (2011 et 2012), deux éliminations consécutives en 1/8 de finale de la Ligue des Champions, c'est beaucoup trop. Trop dur, trop injuste, trop frustrant. Le moment de remettre les compteurs à zéro a enfin sonné pour l'OL féminin, plus que jamais candidat à la victoire finale.

Car cette saison, les Lyonnaises semblent avoir retrouvé leur allant, leur fraîcheur, leur enthousisme, qui les avaient rendues si intouchables durant deux saisons. Un groupe équilibré en âges, en personalités, et en caractéristiques footballistiques, qui a écrasé ses premiers adversaires en D1 féminine. Même le PSG, dernier finaliste de la Ligue des Champions et réputé solide défensivement, est venu prendre une correction à Gerland (5-0).

Après 5 journées et autant de victoires en championnat, 34 buts inscrits pour aucun encaissé, les joueuses de Gérard Prêcheur retrouvent la Coupe d'Europe sur le terrain du Medyk Konin, modeste 31ème au coefficient UEFA. Un adversaire que l'OL entend tout de même bien respecter.

Doublé Coupe-Ekstraliga et élimination de justesse à ce même stade des 1/16 de finale face aux Écossaises de Glasgow City (2-0, 0-3 a.p.) la saison dernière, un tour préliminaire de Ligue des Champions et un début de championnat polonais survolés : voilà les premières informations dont disposent le staff lyonnais. On y rajoutera quelques internationales polonaises dont la buteuse Sikora, et deux joueuses qui ont déjà rencontré l'OL féminin en Ligue des Champions : la Serbe et ancienne de Masinac Nikolic, et la Roumaine et ancienne capitaine de Cluj Ficzay.

Bref, une équipe qui à son niveau a fière allure, sait jouer et marquer des buts. Sans doute mieux et plus que les équipes moyennes de D1 féminine. Reste l'inconnue du niveau réel de ce genre d'équipes au moment d'affronter l'une des meilleures formations d'Europe.

Dans un stade vétuste mais sur une belle pelouse et devant près de 3 000 spectateurs, une nouvelle aventure commence, jeudi, pour les Lyonnaises. Leur niveau de concentration et de détermination sera déjà un indicateur de leur volonté d'aller chercher un nouveau sacre européen.

Sur le même thème