masculins / OL 2 - Barcelone 2

La revue de presse

Publié le 28 novembre 2007 à 11:52 par BV

Petit tour d'horizon de la presse de ce mercredi matin.

« Lyon n’est pas mort » constate l’Equipe en Une. Dans son éditorial, le quotidien sportif souligne qu’au regard des débuts catastrophiques des Lyonnais en Champions League, « la situation actuelle relève du petit miracle » et salue leur réaction d’orgueil pour arracher un résultat qui « ne change rien à l’obligation d’aller gagner à Glasgow » mais est « drôlement bon pour le moral ».
Vincent Duluc titre « Banco à Glasgow ». Notre confrère se montre critique : « être dominé à ce point n’est pas familier à l’OL ». A ses yeux, le match nul obtenu par les hommes d’Alain Perrin est « un petit miracle en regard des occasions catalanes de la seconde période » mais il note en conclusion que, le « 12 décembre, le destin des Lyonnais dépendra seulement d’eux-mêmes ».
Sébastien Tarrago met en lumière deux joueurs, un dans chaque équipe : Rémy Vercoutre coté lyonnais qui a réalisé une « prestation formidable » et Iniesta coté barcelonais qui « a régalé Gerland », tous deux crédités d’une note de 7 et demi.
Sous le titre « Juninho rejoint Anderson », Claude Chevally anticipe un peu, ou est déjà à Glasgow, et voit Juninho égaler la performance de 16 buts inscrits en Coupe d’Europe par « SonnyGol ». Le numéro 8 olympien en est à 15. Comme l’affirme notre confrère : « en attendant mieux » !

Le Progrès consacre également sa Une au match nul de l’OL face au Barça : « OL : Une finale à Glasgow ». Indispensable condition : « Il faudra gagner ».
Antoine Osanna souligne que l’OL a souffert « devant tant de sang-froid et de technique aussi bien individuelle que collective (...) mais n’est pas tombé du fil sur lequel il ne cessa d’évoluer tout au long du match pour obtenir le droit de tout jouer le 12 décembre à Glasgow ». Analysant les performances de chacun, Christian Lanier et Jean-François Gomez saluent la combativité des « courageux » joueurs lyonnais avec cette constatation : « Ils n’ont rien lâché ».
Christian Lanier donne également un coup de projecteur sur la performance individuelle de Juninho « une fois encore décisif » qui eut « le mérite de jouer le chef de bord ». Et de constater qu’ « une certitude demeure : cet homme là aura marqué l’histoire du club, contribué à dérider l’OL et à animer les soirées, comme hier soir ».

Aujourd’hui en France – Le Parisien fait également sa Une de la rencontre sous le titre : « Lyon peut encore rêver ». Soulignant que « les Lyonnais ont su tenir la distance », Marc Benoist donne « rendez-vous dans 15 jours » !

Enfin, Le Dauphiné Libéré analyse la rencontre de Fred. Pas très enthousiaste lorsqu’il souligne avoir vu « Un Fred austère ».

Sur le même thème