masculins / Bayern - OL J-2

La revue de presse à J-2

Publié le 19 avril 2010 à 10:46 par DC

A 48 heures de la demi-finale aller de Champions League qui va opposer l’OL au Bayern de Munich en Bavière, tour d’horizon de la presse du jour.

Le Progrès y met les moyens. Cinq pages, rien que pour la rencontre au sommet en Coupe d’Europe. Ca commence dans la rubrique Lyon et sa région, avec un papier au titre pour le moins affirmatif : « Oui la France aime Lyon !». Et si Antoine Osanna et François Guttin-Lombard rappellent que Lyon « ne déchaîne pas les foules et les passions comme Marseille », ils soulignent que l’OL « force le respect ».

L’occasion pour eux de faire un petit tour de France des éditions régionales, pour remarquer que oui dans l’ensemble, on soutient l’OL. C’est en tout cas vrai à Bordeaux, Montpellier, Strasbourg, Paris ou encore Marseille.

Et à entendre Rolland Courbis : « Lyon inspire le respect et même l’admiration. Il manque peut-être au jeu de l’équipe et à la ville un grain de folie pour faire vibrer tout le pays. Peut-être l’OL va déclencher plus de passion avec la qualification en finale ».

Dans les pages sport, Jean-François Gomez rappelle que le capitaine Cris est « le chef d’escale » de l’OL. Car en plus d’être décisif derrière, il aide davantage son équipe en marquant parfois des buts importants comme contre Lille ou à Bordeaux.

Pour le « policier », à Munich « ils ont trois joueurs de grande qualité devant (Ribery, Robben, Olic), et il faudra être très attentif ». Arjen Robben justement, dont le quotidien dit qu’il est « le Messi du Bayern ». En rappelant au passage que ce week-end il s’est illustré par un triplé en championnat face à Hanovre.

Le Parisien revient aussi rapidement sur le rendez-vous de la semaine. Yves Leroy revient lui sur les performances des Lyonnais en fin de matchs, ce qui leur a permis « de revenir au score contre Lille et à Bordeaux, et de s’imposer à Rennes ». « Un OL à la mode allemande » selon le correspondant dans le Rhône.

L’Equipe de son côté choisit de parler du voyage Lyonnais qui se fera par la route, comme pour le retour de Bordeaux. « Tous les chemins mènent à Munich ». Pour affronter un Bayern qui jouie d’un « vent d’optimisme », après la victoire écrasante en Bundesliga face à Hanovre (7-0).

Sur le même thème