masculins / Ajax-OL

La revue de presse Ajax-OL

Publié le 14 septembre 2011 à 10:43 par MG

Trois semaines après être venu à bout des Russes du Rubin Kazan, l’OL retrouve ce soir la Ligue des Champions avec un déplacement périlleux sur le terrain de l’Ajax Amsterdam. A cette occasion, voici ce que la presse titre ce matin.

L’Equipe
La Une du quotidien sportif propose une interrogation légitime, est ce que l’OL va continuer « sur sa lancée ? » Les partenaires de Bafé Gomis (photo) étant invaincu en sept sorties officielles cette saison. En page intérieur, Vincent Duluc, comme beaucoup avant lui, reconnait que « la deuxième place se joue déjà » tant la première semble promise au Real Madrid. Ce premier match de la phase de poule de la Ligue des Champions devrait en tout cas permettre selon lui d’en savoir plus sur le véritable niveau de l’OL qui n’a pas rencontré d’équipes extraordinaires cette saison. Jean Baptiste Renet est lui revenu sur les propos de Michel Bastos hier en conférence de presse avec un titre clair : « Je suis intelligent ». Le Brésilien a expliqué les raisons qui l’ont fait progresser cette saison et qui explique ses bons débuts avec l’OL version Rémi Garde. Enfin Bernard Lions décrypte le paradoxe Lyonnais, seule équipe invaincue cette saison mais qui a encaissé à chaque fois un but en sept matchs officiels alors qu’Hugo Lloris est le meilleur joueur de l’OL cette saison. En somme, « il faut fermer la porte ».

Le Progrès
Le quotidien régional mentionne en page intérieur que l’OL, même après onze participations européennes, n’a rien perdu de ses désirs de conquêtes et qu’il aborde ce match « comme un premier rendez vous ». Pour le reste, Antoine Osanna insiste sur le fait de bien débuter une campagne en rappelant que lors de ses onze dernières participations en Ligue des Champions, l’OL ne s’est incliné que trois fois lors du premier match dont une fois sur le terrain de l’Ajax (2002). Mais il rappelle aussi que sur ces trois défaites initiales, l’OL par deux fois n’a pas atteint les huitièmes de finale. Rémi Garde évoque lui aussi l’importance des débuts en affirmant que « ce match peut donner le ton », à l’aube d’un mois de septembre capital et très chargé. Enfin, Anthony Reveillère revient sur le bon début de l’OL et évoque ce qui a changé par rapport à l’année dernière. Il n’en oublie pourtant pas l’essentiel qui est le match de ce soir où il y va pour ramener un résultat car dans ce groupe, « il y a le Real et les autres ».

Aujourd’hui en France
Avant la rencontre de ce soir, le quotidien nationale fait la part belle à l’une des bonnes surprise du début de saison Lyonnais, le « général » Bakary Koné, lui qui « réalise en fin son rêve ». Yves Leroy revient en effet sur son parcours. De ses débuts au Burkina Faso où il suivait les matchs de Manchester United et de son idole Rio Ferdinand. De ses premiers matchs avec l’équipe junior Burkinabaise qui l’ont emmené du côté de Guingamp là où les recruteurs Lyonnais l’ont remarqué. Pourtant, cette ascension fulgurante ne lui fait pas oublier le sens des responsabilités. Il vient effet toujours en aide à sa famille. Nul doute qu’elle sera devant le petit écran ce soir.

France soir
Le quotidien national rappelle que l’OL et l’Ajax sont les anciens rois incontestés de leur championnat respectif et qu’il compte sur la Ligue des Champions pour « renouer avec le passé ». Pour cela, leurs présidents respectifs ont fait appelle à deux anciens de la maison, Frank De Boer d’un côté, Rémi Garde de l’autre. On verra ce soir lequel de ces deux jeunes entraineurs permettra à son équipe de repartir de l’avant sur la scène européenne.

Libération
Le quotidien national revient sur la nouvelle politique du club qui met en avant les jeunes au prix d’un recrutement judicieux avec ce titre : « Olympique Lyonnais : déroulez jeunesse ».

Sur le même thème