masculins / OL Féminin - Postdam

La revue de presse avant OL Féminin - Postdam

Publié le 26 mai 2011 à 10:50 par EC

En ce jour de finale de Ligue des Champions fémines, la presse française fait une part belle à la confrontation entre les Lyonnaises et les Allemandes du Turbine Postdam, ce soir à 21h.

  L'EQUIPE
Le quotidien national consacre sa Une à cette finale, une première en ce qui concerne le football féminin, en titrant « Oh ! Elles en rêvent ». La page 3 du journal est intégralement consacrée à ce match entre les joueuses de Patrice Lair et celles de Bernd Schröder. Claude Chevally annonce ce match comme étant celui qui peut « offrir à Jean-Michel Aulas le titre dont il rêve ». Après une présentation du match et de l’OL féminin s’ensuit une interview de la N°10 de l’OL, Louisa Necib, qui compare cette finale à celle de l’année dernière, également contre Postdam : « Je ne sais pas si Lyon est plus fort. On a d’autres qualités, une autre équipe. Postdam, en revanche, est toujours une équipe pratiquant un jeu très physique ». Et déclare qu’en cas de défaite ce soir, « il y aura forcément la déception de n’être encore une fois que championnes de France ».
On trouve également un papier de présentation sur cette équipe allemande, annoncée comme « un petit Bayern », qui a gagné deux « Ligue des champions (2005 et 2010) ainsi que cinq sacres nationaux. Autant dire que Lyon va affronter la meilleure équipe de Bundesliga de ces dix dernières années, un équivalent du Bayern Munich chez les hommes ».

  LE PROGRES
Le quotidien régional parle également de « rêve » en titrant, page 28, « Sonia Bompastor a fait un rêve », la capitaine qualifiée par Patrice Lair comme un « leader (…) écoutée et qui sert de relais ». Sonia Bompastor évoque ainsi la rencontre de ce soir : « c’est ma première finale et cela montre qu’il faut parfois attendre longtemps dans une carrière », et qu’une victoire « pourrait favoriser notre médiatisation et provoquer un essor de notre discipline ».
Puis, Antoine Osanna donne ses conseils avant cette finale en titrant « Tout donner ! », avant de faire parler le coach Patrice Lair : « On est face à un challenge extraordinaire, devenir la première équipe française à remporter la Ligue des Champions, et on veut aller au bout. Il faut surtout ne pas sortir de cette rencontre avec des regrets… »
On trouve également dans le journal quelques mots de l’ancien coach des féminines de l’OL, Farid Benstiti, qui a échoué en finale l’année dernière : « J’éprouve un sentiment de fierté car, quelque part, je suis à l’origine de tout ça. C’est un travail de dix ans. Pour moi, l’OL est le favori de la rencontre. Avec les arrivées de Bompastor, Viguier et Abily, et la présence cette fois-ci de Lotta Schelin, l’équipe est plus forte que l’an dernier. »

  LE PARISIEN - AUJOURD'HUI EN FRANCE
Le quotidien évoque aussi cette finale européenne, et explique que « Lyon compte sur elles ». Sonia Bompastor, de nouveau, résume l’état d’esprit dans lequel elle et ses coéquipières se trouvent à quelques heures de cette échéance tant attendue : « La Ligue des Champions nous tient particulièrement à cœur, alors que le championnat est parfois rébarbatif. Cela récompenserait le club et l’acharnement du président Aulas. On aimerait écrire une page d’histoire… »
Patrice Lair profite également de l’actuelle représentation médiatique que lui et son équipe ont pour faire passer un petit message : « Si on gagne cette finale, ce sera la victoire de l’OL et pas du foot féminin français, qui ne fait pas assez d’efforts. On a un championnat pas assez fort parce que trop de présidents ne veulent pas investir. »

  FRANCE-SOIR
Enfin, France-Soir revient sur l’hégémonie qu’ont les Lyonnaises sur le football féminin, et fait parler le sélectionneur de l’équipe de France féminine qui rend hommage à Jean-Michel Aulas : « Il a mis en place des choses pour les filles qu’on ne pouvait même pas imaginer il y a trois ans. En général, quand il fait les choses, il les plutôt bien. Il a un grand respect pour son équipe féminine ». Le président qui a d’ailleurs été interviewé par le journal, et évoque la possibilité de faire un discours d’avant-match : « Si l’entraineur me le demande, je le ferai. Le management d’une équipe féminine est intéressant. J’y retrouve cette vivacité et cette spontanéité que j’ai connues quand je jouais en amateur, notamment au Handball ».

Sur le même thème