masculins / Derby Jour J

La revue de presse d’avant derby

Publié le 12 février 2011 à 11:30

A quelques heures du coup d'envoi du match entre l'ASSE et l'OL, coup d'œil sur la presse française...

France football
Les quotidiens français sont peu optimistes concernant une éventuelle victoire de l’OL. La belle performance de l’ASSE lors du match aller et les difficultés récentes de Lyon en championnat font des verts les grand favoris de la soirée…France football n’hésite d’ailleurs pas à titrer « Saint Etienne-OL  double peine ? ». Jean-Michel Larqué, auteur du billet concernant le derby, émet de sérieux doute quant à la performance des Rhodaniens « Pas sûr que le boxeur lyonnais, sonné, retrouverait suffisamment de lucidité ». France Football rappelle enfin les enjeux de la rencontre « six points pris sur six par les Verts lors de cette double confrontation feraient beaucoup de mal à des Lyonnais, forcément de nouveau plongés dans le doute, engagés dans une course poursuite éreintante avec le haut du tableau ».

Aujourd’hui en France
Le quotidien met ce matin en exergue les propos du Président Jean-Michel Aulas qui n’hésite pas à ironiser sur la rencontre tant attendue de ce soir « C’est une grande fête du football parce qu’il s’agit du premier derby français. Cette saison, on a perdu le 100e derby. Saint Etienne va très bien et Lyon va aller mieux. Notre avenir en championnat dépend de ce résultat à Saint-Etienne » avant d’ajouter « Il faut être extrêmement humble, Saint-Etienne est largement devant Lyon au classement… ». Mais la lucidité face à cette rencontre reprend le dessus « C’est du second degré ! Saint-Etienne nous a battus à l’aller et reçoit, donc il est favori. On doit essayer d’aller chercher un match nul qui serait inévitablement un bon résultat ».

L’équipe
Le quotidien sportif revient su l’enjeu capital pour l’OL que représente la confrontation de ce soir dans le Chaudron. Après un large retour sur les difficultés rencontrées par l’OL lors de ses dernières défaites contre Nice et Valenciennes, l’Equipe ne sait pas quel visage va refléter l’OL ce soir. Seuls les enjeux de cette équipe sont formulés, des enjeux capitaux pour envisager la tête du classement en championnat « Pour l’OL aujourd’hui répondre ne suffit plus, seule la victoire sera belle ».

Un derby qui crée beaucoup d’émulation et qui, pour être mené dans de bonnes conditions, voit une armada déployée pour assurer une sécurité maximale. Le journal livre ainsi quelques chiffres : « près d’un millier d’agents » mobilisés pour assurer l’organisation du derby ; « 35 000 spectateurs » ;  « 1700 supporters lyonnais répartis dans 31 bus pour le déplacement ».

Du côté stéphanois l’équipe affirme la réquisition de 350 stadiers pour un match classé « à risques » par la préfecture, une rencontre qui nécessité « un dispositif maximal ».

Le Dauphiné Libéré
Un derby passionnant pour le Dauphiné Libéré. Le quotidien ne manque pas d’éclairer le lecteur sur les enjeux de l’OL pour cette rencontre mais aussi ceux de l’ASSE. L’enjeu de jouer la Ligue des Champions la saison prochaine pour l’une comme pour l’autre équipe, tout comme la course au point et à la tête du classement. Redresser la barre pour les Lyonnais et ne pas retomber dans les errances du début de saison. Enfin faire valoir les qualités individuelles au sein de l’ASSE : la performance de Dimitri Payet, auteur du but de la victoire sur coup franc lors du match aller, devrait canaliser les attentions.

Le Progrès
Un constat s’impose pour le progrès ce matin « Lyon ne règne plus en maître absolu du foot français ». Le quotidien Lyonnais se pose  même la question de savoir si la rencontre du jour allait être un électrochoc pour l’OL comme le soulignait Bafé Gomis à propos du match aller. Pour le Progrès ce 101e derby « s’annonce comme s’annonçait le précédent pour l’OL : il a besoin des trois points et une défaite ferait sacrément du bruit ».

Autre constat souligné par le quotidien : celui des mesures de sécurité mises en place pour ce qui malgré les enjeux, reste une rencontre sportive : « la sécurité des derbies fait l’objet d’un protocole bien rôdé ». Le Progrès annonce « 350 policiers et autant de stadiers », « un hélicoptère aux abords du stade » muni dune « caméra infrarouge à vision nocturne ». Enfin « un canon à eau » a été mobilisé » pour refroidir d’éventuelles ardeurs.

Sur le même thème