masculins / Barcelone - OL J-1

La revue de presse de ce 18 septembre

Publié le 18 septembre 2007 à 12:29 par BV

La presse de ce mardi 18 décembre consacre une large place à l'ouverture de la Ligue des Champions.

[IMG41308#L]« En scène, les artistes ! ». L’Equipe fait sa une de l’ouverture de la Ligue des Champions. Si l’OM qui affronte Besiktas se taille la part du lion, l’OL n’est pas en reste. Sous la plume de Sébastien Tarrago, Rémy Vercoutre dresse le bilan de son début de saison. « Je ne suis pas superman » confie-t-il. « La régularité s’acquiert en enchainant les matchs. Il faut donc accepter d’être irrégulier au début. » Le suppléant de « Greg » Coupet y évoque les sorties aériennes, domaine dans lequel il a parfois laissé entrevoir quelques gênes. « Le plus difficile ce sont toutes les trajectoires longues. A l’entraînement tu fais souvent des jeux sur terrain réduit et là, tu n’as pas ces ballons à négocier. Ce sont des réglages à trouver. J’essaie de faire au mieux, avec tout mon cœur. »
En fin de contrat en fin de saison, il avoue que cette situation le dérange : « l’idée de pouvoir éventuellement me retrouver au chômage m’embête. Les prochains matchs vont avoir une influence. »

[IMG41304#L]France football fait également de la Ligue des Champions ses gros titres. Jean-Michel Aulas y montre la voie à suivre : « il faut passer le premier tour, se resserrer sur nous même et tirer 100% du potentiel du groupe actuel en attendant le retour des blessés ». Demain soir, « Barcelone sera hyper favori, analyse-t-il. A nous de créer la surprise ».
Le président de l’Olympique Lyonnais avoue également ressentir « un peu d’amertume par rapport aux commentaires franco-français. On a l’impression qu’on est beaucoup plus reconnus à l’étranger qu’en France » affirme-t-il.

[IMG41305#L]De son coté, Le Progrès consacre une double page à la rencontre. Jérémy Toulalan note que « pour une fois, l’OL sera dans la peau de l’outsider et cette situation est intéressante. On aura rien à perdre et on n’affichera aucun complexe d’infériorité ». En prédisant que « les déplacements à Stuttgart et à Glasgow seront difficiles », il prévient : « on se doit d’être au moins deuxième. » Jean-François Gomez y dresse également un rapide historique du FC Barcelone. Voyage au cœur du mythe: de Cruyff à Henry en passant par Neeskens, Maradona ou encore les Brésilien Romario, Rivaldo, Geovanni, Anderson et Ronaldo.
A Barcelone, Christian Lanier a rencontré Eric Abidal qui lui a confié qu’il ne « voulait pas jouer tout de suite contre l’OL ». De son coté, Deco ne s’alarme pas des actuelles difficultés de son club et demande juste « un peu de patience ».

Le journal espagnol Marca dévoile dans son édition de mardi que l’entraîneur du FC Barcelone, Franck Rijkaard a perdu de son crédit auprès de la direction du club. Les mauvais résultats et la mauvaise image de l’équipe en ont été les détonateurs. Les décideurs catalans auraient déjà commencé à travailler à « un plan B ».

Au centre de toutes les attentions en Espagne, la sortie de Ronaldinho à Osasuna. Le quotidien ibérique As révèle que l’entraineur barcelonais s’agace de plus en plus de l’état de forme de sa star.
Sur le même thème