masculins / Steaua Bucarest - OL

La revue de presse de ce mardi 26 septembre

Publié le 26 septembre 2006 à 12:10 par SC / BV

Rapide tour d'horizon des articles de presse et sites internet évoquant la rencontre de ce soir entre le Steaua Bucarest et l'Olympique Lyonnais.

[IMG41303#L]Aujourd’hui en France s’intéresse au match de Ligue des Champions de Lyon par le biais de Cyril Théréau. Ce français de 23 ans qui joue avec le Steaua Bucarest affirme haut et fort : « marquer un but à Coupet ne me dérangerait pas ! »

Le quotidien revient également également sur le Championnat et le but de Juninho face à Lille à la 52ème minute. La combinaison entre Réveillère, Fred et Juninho y est décryptée à l’aide d’un croquis.

[IMG41305#L]Le Progrès réserve 2 pages au choc roumain et met en garde contre « un piège à éviter » rappelant que le match ce dispute dans un petit stade où les supporters roumains promettent l’enfer pour les lyonnais.
Dans les résumés des conférences de presse de chaque camp, on découvre que l’entraineur du Steaua a été supporter de Lyon, la saison dernière et qu’il aime le style de jeu et les valeurs que l’OL dégage. Gérard Houllier martèle une phrase : « Il faut garder l’esprit compétiteur. »
Le quotidien régional rappelle également que Greg Coupet a débuté sa carrière européenne en 97 avec Lyon face au Rapid Bucarest.

[IMG41304#L] Tandis que le France Football de ce mardi se demande "Mais qui peut encore arrêter Lyon ?", L’EQUIPE s’interroge ou interroge « Lyon est-il intouchable ? ». Deux semaines après sa démonstration contre le Real, Lyon veut encore marquer les esprits.
Le quotidien sportif dresse le portrait de Toulalan, un joueur qui s’est vite intégré à l’OL d’où ce surnom : « Le Caméléon. »
Enfin le STEAUA n’est pas oublié. Demi-finaliste de la Coupe UEFA la saison dernière, l’équipe est « en pleine renaissance » écrit le correspondant local en Roumanie. 4 qualités caractérisent ce club : « Vitesse », « imagination », « actions individuelles » et « combinaisons techniques ».

[IMG41307#L]Du côté du web, UEFA.com se réjouit du programme de la soirée en titrant « L’épisode 2 s’annonce excitant ».
Evoquant la rencontre entre le Steaua Bucarest et l’OL, « le site du football européen » souligne que « les supporters roumains s’attendent à voir les hommes de Gérard Houllier leur opposer une plus forte résistance (que le Dynamo Kiev) après leur impressionnante victoire 2 buts à 0 conte le Real Madrid ». Sous le titre « Lyon en voyage d’affaire », Christian Châtelet note que « le leader du championnat de France a confiance mais redoute l’ambiance et le défi physique au stade du Steaua » avant d’ajouter que « Lyon dispose d’arguments pour résister à cette ferveur et à Dica », auteur de 2 buts lors de la victoire des Roumains à Kiev. Il rappelle que l’attaquant du Steaua avait déjà impressionné le public français la saison passée en inscrivant un doublé lors la victoire 4 buts à 0 des champions de Roumanie contre Lens.

[IMG41306#L]« La force de l’habitude » et « Un travail pour spécialistes » pour L’Equipe.fr. Le site internet du quotidien sportif souligne qu’en Europe, « l'Olympique Lyonnais a deux réputations : il s'arrête toujours en quart de finale de la Ligue des champions (et) sait voyager et gagner partout ». En rappelant qu’ « en six participations consécutives, l'OL a essaimé derrière lui une série de grandes victoires, loin de Gerland » Cédric Rouquette souligne qu’ « il faudra (en) cultiver le souvenir ce soir chez le Steaua Bucarest » et que « rien ne s'oppose à ce que Lyon fasse partie dès ce soir de l'élite européenne qui aura déjà pris une option sur la qualification pour les huitièmes de finale, avec six points en deux journées ».

[IMG41319#L]Le site de la Ligue de Football révèle enfin que le but inscrit par Juninho à la 52e minute de jeu de la rencontre face à Lille a été désigné "but de la semaine par "Le Parisien", "Téléfoot" et la LFP. LFP.fr rappelle également que Fred a pris la tête du classement des buteurs de Ligue 1. A égalité avec Dindane et Odemwingie, tous auteurs de 5 buts depuis le début du championnat, il devance l'Ivoirien et le Nigérian grâce à un temps de jeu moins important (372 pour Fred, 553 pour Dindane et 561 pour Odemwingie).