masculins / OL - Manchester

La revue de presse du 20 février

Publié le 20 février 2008 à 12:06 par BV

[IMG41308#L]« LYON FACE A L’OGRE » titre en Une L’Equipe, Cristiano Ronaldo et Karim Benzema se faisant face. En page 3 le quotidien sportif voit dans cette rencontre « le grand défi de Lyon », et souligne que « l’Olympique Lyonnais s’attaque à l’un des plus grands sommets d’Europe, ce soir, face à Manchester. Est-il prêt ? » En tout cas, comme l’écrit Sébastien Tarrago, « c’est le moment de faire chavirer les cœurs. »

Ce soir, comme Coupet, Réveillère et Juninho, Sidney Govou va disputer son cinquième huitième de finale de Ligue des Champions. A cette occasion, il revient sur les quatre précédents. En 2005, « on avait tout pour aller au bout » se souvient-il. L’élimination face à la Roma ? « On ne l’avait pas volée. »

Vincent Duluc analyse que « le grand défi lyonnais consiste à restaurer un peu de sa force ancienne autour des notions de sentiment collectif et de solidité défensive. Cette dernière étant une affaire de sentiment collectif, d’organisation et de qualité individuelle ». Sur le terrain, il faudra que « la peur d’une veste ramène le premier à la surface », il faudra également « défendre en bloc et réduire la longueur de l’équipe (…) et ne pas défendre ni trop bas, ni trop haut ». Et de conclure : « le problème est qu’il n’y aura pas que Cristiano Ronaldo » en face. L’attaque de Manchester sera en effet emmenée par « le duo qui tue » : le Portugais associé à Wayne Rooney. Car si le premier « est l’arme fatale de Manchester United (…), à en croire les chiffres, c’est de Rooney dont l’équipe a surtout du mal à se passer ».

[IMG41305#L]Le Progrès consacre un numéro spécial à la rencontre : « Manchester nous t’attendons ! ». « L’OL (est) au pied du sommet » pour Antoine Osanna qui écrit que « ce mercredi est un jour à enfermer à double tour les sombres pensées et à se dire que le bonheur est tout proche, palpable. A condition de se serrer les coudes et de jouer en équipe ».
Le quotidien régional est également allé rendre une petite visite à Claudio Caçapa. L’ancien capitaine lyonnais, aujourd’hui à Newcastle analyse la rencontre de ce soir : « c’est jouable. Contre Manchester, il faut jouer et surtout ne pas avoir peur ».

Enfin, si c’était un sommet pour le Progrès, c’est tout simplement « l’ Everest » pour Aujourd’hui en France.
Sur le même thème