masculins / OL 0 - Milan AC 0

La revue de presse du jour

Publié le 30 mars 2006 à 12:00 par SC / CJ

La presse de ce matin revient sur le match nul des Lyonnais face aux Milanais.Ils saluent la performance remarquable de Grégory Coupet et soulignent que l'espoir demeure à la veille du match retour.

"Il faut y croire… "ce titre barre la première page de L’Equipe en photo Gregory Coupet en pleine extension, le gardien lyonnais encore une fois décisif. Grégory Coupet on le retrouve en page 5 en pleine action et Hervé Penot de dire : « Son gardien a permis à l’OL de ne pas sombrer en première mi-temps. Lyon peut compter sur lui. » Hervé Penot souligne les performances de ce goal : « 28 ballons touchés, 4 véritables arrêts, aucune faute de main, aucune faute de relance. »
Le quotidien sportif sort une phrase de l’entretien avec Gérard Houllier : « On leur a montré trop de respect. » une de l’entraîneur milanais, Carlo Ancelotti : «Lyon est très fort ».

Libération : « Lyon n'a plus que le retour pour retrouver la flamme. » Olivier Bertrand constate que l’absence de Juninho a été préjudiciable par conséquent que l’OL s’est essoufflé sur la défense milanaise. Notre confrère termine son papier en précisant que la dernière fois que Lyon est allé à San Siro c’était contre l’Inter, les Lyonnais avaient gagné 2 à 1.

Aujourd'hui en France : Si le quotidien développe la contestation concernant le CPE, il n’oublie pas l’OL et en Une avec ce titre en forme de remarque : « Les Lyonnais impuissants. »
Puis, une double page est consacrée à ce quart de final : « L'Olympique Lyonnais a encore le droit de rêver". La prestation de Coupet est disséquée et applaudie, le match est analysé. Une rencontre précise le journal qui laisse beaucoup d’espoir en Italie dans une semaine avec le retour de l’artificier Juninho.
Un reportage traduit l’ambiance dans le stade de Gerland, quelques minutes avant le coup d’envoi, les couleurs, les chants parmi les témoignages celui-ci : « Je suis fier parce que contrairement à avant, c’est un stade qui, désormais, « saute » vraiment et j’ai envie que Livia vive cette folie ce soir. »

LE PROGRES : « L’OL peut y croire. »

Une page que de photos résume la soirée côté supporters, elles sont belles et montrent cette ferveur derrière un club.
Les titres s’enchaînent toujours pour indiquer que Lyon reste en course pour les demi-finales. Le travail de Coupet est encore souligné comme celui aussi de Cacapa.
L’édito de Jacques Eloi ponctue cette série de reportage extrait : « Caçapa et ses partenaires ont bel et bien réussi leur examen de passage dans l’enfer des géants. Tous les espoirs leur restent permis. Allons enfants, la patrie vous attend ! »

Pour L'Equipe.fr, le score obtenu hier soir à Gerland (0-0) est « un moindre mal ». Habités d’un trop grand respect, les Olympiens se sont retrouvés "entre deux eaux" et ont éprouvé des difficultés à rentrer dans le match face un AC Milan « irréprochable et concentré ». Malgré quelques tentatives en seconde période, l’OL n’a pas réussi à réellement inquiéter les Milanais. Angel Marcos et Cédric Rouquette s’accordent pour saluer la très bonne performance de Grégory Coupet, auteur d’ « un match sans faute, avec quatre ou cinq arrêts de grande classe » et soulignent qu’ « avec un gardien du niveau inférieur, l'affaire aurait été pliée ».
Benoît Pedretti confie au journaliste que « Milan n’est pas plus fort que nous » et Cédric Rouquette termine par une touche résolument optimiste, arguant que « l’OL a toujours marqué à l’extérieur en Ligue des Champions ».

Sur Uefa.com, Gérard Houllier, fait écho à son milieu de terrain en affirmant que son équipe a fait preuve de « trop de respect ». Le site du football européen, souligne que les Rhodaniens ont « manqué du tranchant affiché en d’autres circonstances » et salue la performance d’un « Gregory Coupet mondial ». Sa performance permet à l’OL d’entretenir des réelles chances d’espoir avant de disputer dans 6 jours à San Siro « le match le plus important de son histoire ».
Sur le même thème