masculins / OL - Bordeaux

La revue de presse du jour

Publié le 30 mars 2010 à 11:01

Ca y’est, le jour J est arrivé. Ce soir, l’OL défie Bordeaux en quart de finale aller de la Champions League. Un match qui va se dérouler au Stade Gerland à 20h45, mais qui a déjà débuté à la une des quotidiens.

Le « défi », c’est justement ce que titre le Progrès ce matin dans une fausse une aux couleurs de la rencontre. Et dans ce duel franco-français, on peut dire que Laurent Blanc a une longueur d’avance : « trois confrontations ont opposé des clubs français en Coupe d’Europe. Claude Puel en a perdu une avec Lille, Laurent Blanc en a remporté une avec l’OM » précise le quotidien régional.

Les déclarations ont d’ailleurs fusé. On retrouve notamment Bernard Lacombe qui se souvient des précédents échecs en Champions League : «Je n’oublie pas ceux qui nous ont éliminé par le passé à Eindhoven, Milan ou Manchester avec le match retour à l’extérieur, comme ce sera le cas à Bordeaux mais depuis, on est passé à Madrid, alors… ». Philippe Perroux, journaliste au Progrès,  lui s’attache à comparer les deux coachs et lance en titre « Puel-Blanc, le duel du banc », avant de préciser « les deux hommes sont différents, les joueurs l’ont été et les entraîneurs le sont encore. » Aimé Jacquet lui aussi y va de son petit commentaire : « Claude Puel et Laurent Blanc ont identifié leur équipe à leur image ». En dernière page, on découvre la recette pour battre Bordeaux. Ainsi d’après Philippe Montanier, entraîneur de Valenciennes : « On est venu avec cinq défenseurs, un bloc compact et l’idée de se serrer les coudes.» Pour sa part, Hugo Lloris considère « qu’il faut faire sentir à cette équipe que l’on en veut plus qu’elle. C’est tout un club, supporter, dirigeants, staff, qui sont là depuis longtemps, qui ont construit, et qui attendent que l’on montre que la demi-finale est pour nous.»

Pour l’Equipe cette confrontation, « c’est la chance de l’OL ». La une illustre le duel Lisandro Lopez- Yoann Gourcuff. Mais c’est Marouane Chamakh qui s’exprime largement dans la quotidien sportif : « C’est exceptionnel, énorme pour Bordeaux. On a faim de demi-finales. » Avant de lâcher « Lyon fait moins peur que Moscou », à peine provocateur. Ensuite, Vincent Duluc s’attarde sur le meilleur buteur lyonnais en Ligue des Champions (4 buts), Miralem Pjanic : « son calme et sa surprenante maturité, à l’approche de ses 20 ans, amortissent la curiosité qui entoure un meneur-buteur, dont personne ne connaît les limites.» Le duo Vincent Duluc-Bernard Lions nous fait découvrir l’intimité des deux clubs dans une double page ponctuée d’anecdotes et de chiffres. Alors qu’on retrouve le numéro 2 de l’OL, Bernard Lacombe, ancien joueur du club rhodanien (9 saisons) et de Bordeaux (8 saisons), qui évoque ses souvenirs européens « les plus épicés.» Enfin l’Equipe se posent la question : « et si cette année, l’Olympique Lyonnais inscrivait deux fois son nom sur le trophée de la Ligue des Champions ? », évoquant le beau parcours des féminines de l’OL dans cette même compétition.

Dans France Football, Xavier Rivoire se souvient que le jour de la 47ème finale de la Coupe de France, le 10 mai 1964, l’Equipe titrait à l’époque « Guerre des forteresses ».

Aujourd’hui en France s’intéresse à l’avis de nos voisins : « En Italie, le quotidien Tuttosport parle d’ « un derby français qui n’intéresse que les Français ». En Espagne, si l’on reste focalisé sur le quart de finale des Blaugranas,à l’image du  quotidien barcelonais El  Mundo Deportivo, les espagnols  gardent un œil attentif sur le tombeur du Real Madrid. Enfin en Belgique, le journal Le Soir se concentre sur l’autre match du jour Manchester United-Bayern Munich ».   

On termine cette revue de presse par le bilan de 20 minutes : « Lyon et Bordeaux s’affrontent ce soir pour la 97ème fois de leur histoire, toutes compétitions confondues. Les deux équipes ont remporté chacune 34 victoires et ont réalisé 28 nuls. A Gerland, l’OL présente un bilan de 23 succès, 12 nuls et 12 défaites ».        

Sur le même thème